Debate
Salle de conférence - Philharmonie

La direction d'orchestre au féminin

Adults
Duration: about 1h15
Tremplin jeunes cheffes d’orchestre, Sora Elisabeth LeeTremplin jeunes cheffes d’orchestre, Sora Elisabeth Lee © M. Guthfreund

Practical Infos

Friday, 20 March 2020 at 7:00pm
Free entrance
Past event(s)
En lien avec la programmation artistique, les débats, grâce à des personnalités du monde musical et culturel, offrent aux auditeurs un espace de parole et de réflexion sur l’histoire et l’avenir de la musique.

David Christoffel est poète, compositeur et créateur radiophonique. Auteur d’une dizaine d’opéras parlés, il est également à l’initiative d’études et d’expérimentations sur les rapports entre poésie et musique. Cela l’a conduit à publier autant des disques (telle la série d’albums Radio Toutlemonde) que des livres de poésie (Littéralicisme aux éditions de L’Attente, Argus du cannibalisme chez Publie.net) et à se produire dans de nombreux festivals de poésie (à Paris, Montréal, Marseille, Nantes, Ajaccio, Lodève...) et de musique (ManiFeste-2014, Festival d’Automne à Paris 2018). Docteur en musicologie de l’EHESS, il a publié en 2017, Ouvrez la tête (ma thèse sur Satie) aux éditions MF. Il est également l’auteur de l’essai La musique vous veut du bien (PUF, 2018) et le directeur du volume Orphée dissipé (RSH, Presses du Septentrion, 2018). Producteur de chroniques et d’émissions, il travaille pour France Musique de 2003 à 2004, puis de 2010 à 2014 et collabore aux programmes de France Culture depuis 2007 et d’Espace 2 (RTS) depuis 2013. Il croise également création radiophonique et médiation musicale avec des institutions d’enseignement supérieur comme le CNSMDP, Telecom ParisTech, le CNAM et différentes universités (Paris-7, Nice, Tours et Poitiers).

Ecrivain et universitaire, Belinda Cannone enseigne la littérature comparée à l’université de Caen. Auteur de plus d’une vingtaine de romans et d’essais, elle a publié notamment La Tentation de Pénélope (Pocket 2019), essai sur les femmes et les féminismes, dans lequel elle défend la notion de « suspension du genre », et promeut un féminisme universaliste.

Claire Gibault débute sa carrière à l’Opéra National de Lyon avant de devenir la première femme à diriger l’Orchestre de la Scala et les musiciens de la Philharmonie de Berlin. Directrice musicale de Musica per Roma de 2000 à 2002, elle est également l’assistante de Claudio Abbado à la Scala, à l’Opéra de Vienne et au Royal Opera House de Londres. En 2004, elle participe à ses côtés à la création de l’Orchestra Mozart di Bologna, et restera auprès de lui jusqu’en 2007, assurant également ses propres concerts. Claire Gibault dirige dans de prestigieuses institutions (Opéra de Washington, Festival d’Edinbourg, Festival de Glyndebourne, Théâtre du Châtelet, Opéra-Comique, Opéra de Marseille, Théâtre des Célestins à Lyon etc) et est l’invitée de grands orchestres : Halle Orchestra, Royal Scottish National Orchestra, Orchestra Sinfonica Nazionale de la RAI, Orchestre Philharmonique de Liège, Orchestre National de Bordeaux, Orchestre Philharmonique de l’Opéra de Nice, Orchestre National des Pays de la Loire, Orchestre de l’Opéra de Marseille, Våsterås Sinfonietta, Orchestre Symphonique d’Osaka etc. Directrice musicale de grandes institutions (Atelier Lyrique et Maîtrise de l’Opéra de Lyon, Orchestre de chambre de Chambéry, Musica per Roma…), elle y a assuré la direction de nombreuses productions, notamment Il Barbiere di Siviglia et La Cenerentola de Rossini, La Finta Giardiniera de Mozart, Roméo et Juliette de Berlioz, Les Brigands d’Offenbach, L’Heure Espagnole et L’Enfant et les Sortilèges de Ravel, Il Mondo della luna de Haydn, Iphigénie en Tauride de Gluck, The Rape of Lucretia de Britten, Cosi fan tutte et Die Entführung aus dem Serail de Mozart, Pollicino de Henze, nsel und Gretel de Humperdinck et West Side Story de Bernstein. C’est forte de son expérience auprès de Claudio Abbado et de son Orchestre Mozart que Claire Gibault crée le Paris Mozart Orchestra en 2011, avec lequel elle donne actuellement une trentaine de concerts par an (Théâtre du Châtelet, Philharmonie de Paris, Seine Musicale, Arsenal de Metz etc). Très attachée à la création, elle collabore régulièrement avec des compositeurs contemporains tels que Graciane Finzi, Wolfgang Rihm, Silvia Colasanti, Fabio Vacchi, Edith Canat de Chizy, Philippe Hersant etc. En 2014, Claire Gibault a dirigé la création mondiale de l’opéra Colomba de Jean-Claude Petit à l’Opéra de Marseille et a été invitée par l’Orchestre Verdi de Milan à diriger la Symphonie no 10 de Gustav Mahler ainsi que la création mondiale Veronica Franco de Fabio Vacchi à l’Auditorium Fondazione Cariplo. En 2015/2016 elle a notamment été réinvitée à diriger l’Orchestre Verdi dans le cadre de l’Exposition Universelle Milan 2015, et s’est produite à la tête de l’Orchestra della Toscana pour une série de concerts Mozart. Récemment, elle a dirigé la création Staël, peindre l’inaccessible d’Edith Canat de Chizy à la Philharmonie de Paris, Orfeo de Silvia Colasanti au Théâtre Le Liberté de Toulon. Invitée par l’Orquesta Filarmónica de la UNAM (Mexico) à diriger 2 concerts Berlioz en janvier 2018, elle a participé au jury de son concours international de direction d’orchestre en septembre 2018. En Mars 2020, Claire Gibault dirigera une nouvelle production de l’opéra Eternapoli de Fabio Vacchi au Teatro Comunale de Bologne. Depuis plusieurs années, Claire Gibault est régulièrement sollicitée pour diriger des masterclasses de direction d’orchestre. Elle a récemment collaboré avec le Royal Opera House et le Jette Parker Young Artists Programme à Londres, et dirige son propre cycle de masterclasses de direction d’orchestre à Paris depuis 4 ans. Elle est également co-directrice de La Maestra Concours International de Cheffe d’Orchestre dont la 1re édition se déroulera en mars 2020 à la Philharmonie de Paris. En 2010, Claire Gibault a publié La Musique à mains nues aux Éditions L’Iconoclaste. Elle est par ailleurs Officier de la Légion d’Honneur et a été promue Commandeur des Arts et des Lettres en septembre 2017.

Titulaire d’un Master de direction d’orchestre à la Haute École de Musique de Lausanne, Lucie Leguay remporte le poste de chef assistant avec l’Orchestre National d’île de France, l’Orchestre Nationale de Lille, l’Orchestre de Picardie ainsi que l’Ensemble intercontemporain. Elle est distinguée lors du Tremplin pour Jeunes Cheffes d’Orchestre à la Philharmonie de Paris. Formée à la direction d’orchestre par Jean-Sébastien Béreau, elle reçoit les conseils de chefs d'orchestre tels que Pekka Jukka Saraste, Clark Rundell, Peter Eötvös et travaille avec les compositeurs Heinz Holliger et Kaija Saariaho. Elle dirige divers orchestres tels que l’Orchestre National de Lille, Les Siècles, l’Orchestre National d’Île de France, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Opéra de Lille, l'Opéra de Toulon, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre National de Bogota et l’artiste Wax Tailor, le KBS Symphony Orchestra de Séoul. Lucie participe au Verbier Festival comme chef assistante avec des chefs renommés tels que Valery Gerviev, Lahav Shani et Gabor Takacs-Nagy. En 2014 elle fonde l’Orchestre de Chambre de Lille.

Musicologue et sociologue, Hyacinthe Ravet est professeure, vice-doyenne égalité-lutte contre les discriminations à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université et chercheuse à l’Institut de recherche en Musicologie (IReMus, CNRS-SU-BNF-MCC). Auteure et directrice de plusieurs ouvrages, elle consacre ses recherches notamment à l’analyse des rapports de genre dans les univers artistiques et culturels, en particulier en musique. Elle a ainsi publié Musiciennes. Enquête sur les femmes et la musique (Autrement, 2011), puis L’orchestre au travail. Interactions, négociations, coopérations (Vrin, 2015). Elle étudie ainsi les cheffes d’orchestre, leur place et leur reconnaissance. Elle s'intéresse également à l’épistémologie de la recherche en art dans Sociologie des arts (Armand Colin, 2015). Directrice de la revue Travail, genre et sociétés (CNRS – La Découverte), elle est co-responsable de l’ANR Prodige (Programme de recherche sur les orchestres, les discriminations et le genre) en lien avec Sciences Po. Elle est aussi responsable, pour Sorbonne Université, du Master « Médiation de la musique », en lien avec l’Université Sorbonne Nouvelle.

Speaker/Trainer

  • David Christoffel, regulator, docteur en musicologie, producteur de radio
  • Claire Gibault, conductor
  • Belinda Cannone, author
  • Lucie Leguay, conductor
  • Hyacinthe Ravet, sociologue et musicologue

Linked events

Symphonic Concert

City of Birmingham Symphony Orchestra / Mirga Gražinytė-Tyla

Gabriela Montero - Šerkšnyte, Tchaïkovski, Brahms — 20/03/2020 - 20h30