Chamber Music

Festival de Jérusalem

Schubert, Widmann

Elena BashkirovaElena Bashkirova © Nikolaj Lund
Michael BarenboimMichael Barenboim © Marcus Hoehn
Nabil ShehataNabil Shehata © Stephan Zwickrisch
Wednesday, 7 October 2020 at 8:30pm

Practical Infos

  • See the concert hall
  • Reduced prices and subscriptions
  • How to come?
  • Accessibility Info
Wednesday, 7 October 2020 — 8:30pm
Salle des concerts - Cité de la musique
Duration: about 1h15

Program

  • Jörg Widmann
    Larmes des Muses, pour violon, clarinette et piano
  • Franz Schubert
    Adagio e Rondo concertante D487
    Quintette pour piano et cordes "La Truite"

Distribution

  • Elena Bashkirova, piano
  • Michael Barenboim, violin
  • Gérard Caussé, viola
  • Jing Zhao, cello
  • Nabil Shehata, doublebass
  • Pascal Moraguès, clarinet
COVID-19 : CONSULTER NOS CONDITIONS D’ACCUEIL (PLACEMENT EN SALLE, RESTAURATION, VESTIAIRES…)

Le programme de ce concert a été légèrement modifié.

Deux oeuvres juvéniles de Franz Schubert et Jörg Widmann préparent l’audition du Quintette « La Truite ». Elena Bashkirova et ses complices nous entraînent sur les pas d’une des créations les plus populaires de son auteur, auréolée d’une lumière sereine.

Composé par Schubert en 1816, l’Adagio e Rondo concertante, pour piano, violon, alto et violoncelle, s’il est encore redevable de Mozart et Beethoven, n’en porte pas moins déjà, par son sens de l’intimisme si caractéristique, la patte du compositeur. Le Quintette « La Truite » – qui entérine la présence peu commune d’une contrebasse – nous ramène au Schubert le plus familier. Traité sous forme de variations et issu d’un lied antérieur, son thème célébrissime est à l’image de l’œuvre toute entière : sans nuages. « Les muses devraient-elles se taire pendant que les armes parlent ? » : telle est enfin l’interrogation de Jörg Widmann, qui n'avait que 20 ans lors de la composition de son Trio pour clarinette, violon et piano, dans lequel il s’est efforcé de traduire le silence en notes.

media

Jörg Widmann, composition et clarinette : Echo-Fragmente - Orchestre de Paris, George Jackson, direction
Franz Schubert : Quintette pour piano et cordes en la majeur "La Truite", op. 114, D. 667 - Solistes des Berliner Philharmoniker