Concert

Grand Soir Prométhée

Ensemble intercontemporain - Matthias Pintscher - Czernowin, Andre, Gander, Mozart, Cattaneo

Matthias Pintscher Matthias Pintscher © Jeremy Garamond
Ensemble intercontemporainEnsemble intercontemporain © DR
Friday, 28 May 2021 at 8:30pm

Practical Infos

  • See the concert hall
  • Reduced prices and subscriptions
  • How to come?
  • Accessibility Info
Friday, 28 May 2021 — 8:30pm
Salle des concerts - Cité de la musique

Program

  • Chaya Czernowin
    Fast Darkness II - Freeze and Melt, pour clarinette basse et grand ensemble
    commande de l'Ensemble intercontemporain, création mondiale, création
  • Mark André
    wohin, pour harpe et ensemble
    commande de l'Ensemble intercontemporain, création de la version pour ensemble
  • Bernhard Gander
    Oeuvre nouvelle, pour violoncelle, contrebasse, ensemble et électronique
    commande de l'Ensemble intercontemporain et de l'Ircam - Centre Pompidou, création
  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Sérénade K361 "Gran Partita", pour treize instruments à vent
  • Aureliano Cattaneo
    Oeuvre nouvelle, pour voix et ensemble
    interludes à la Sérénade K361 de W.A. Mozart, commande de l'Ensemble intercontemporain, création

Distribution

  • Ensemble intercontemporain
  • Matthias Pintscher, conducting
  • Valeria Kafelnikov, harp
  • Alain Billard, bass clarinet
  • Eric-Maria Couturier, cello
  • Nicolas Crosse, doublebass
  • Peyee Chen, soprano
  • Rinnat Moriah, soprano
  • Augustin Muller, réalisation informatique musicale Ircam
De Beethoven à Scriabine en passant par Schubert, Liszt ou Fauré, nombreux sont les compositeurs à s’être inspirés de la figure de Prométhée. Une mythologie toujours à l’œuvre chez les contemporains, entre fantastique et science-fiction.

Pour avoir dérobé le feu sacré de l’Olympe et l’avoir offert aux hommes, Zeus condamna le titan Prométhée à être attaché à un rocher sur le mont Caucase, où un aigle venait chaque jour lui dévorer le foie, qui repoussait chaque nuit. Tour à tour, Chaya Czernowin, Mark Andre et Bernhard Gander se sont emparés de ce mythe, mettant en avant qui la sortie de l’obscurantisme, qui la perte d’insouciance que représente l’acquisition de la connaissance ou la force démiurgique du feu. En complément de programme, l’Ensemble intercontemporain a passé commande à Aureliano Cattaneo de courts interludes qui se glissent entre les mouvements de Gran Partita de Mozart, une œuvre mystère qui, en son temps, fit partie des fétiches de Pierre Boulez.
 
Coproduction Ensemble intercontemporain, Philharmonie de Paris
En partenariat avec l'Ircam-Centre Pompidou

media

Wolfgang Amadeus Mozart : Sérénade no 10 en si bémol majeur "Gran Partita" K. 361 pour treize instruments à vent - Ensemble intercontemporain - Pierre Boulez (direction)