Collège
Salle de conférence - Philharmonie

L'Opéra des XXe et XXIe siècles

Mondialisation de l’opéra

Durée : environ 2h00
Pelléas et Mélisande de Claude Debussy, mis en scène par Robert Wilson, en février 2012 à l'Opéra de Paris.Pelléas et Mélisande de Claude Debussy, mis en scène par Robert Wilson, en février 2012 à l'Opéra de Paris. © Marion Kalter / Bridgeman Images

Infos pratiques

Mardi 18 mai 2021 à 15h00
230 € (le cycle) / 14 € (la séance)

Aussi inclus dans :

De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou savante – est abordée dans son contexte historique, sociologique et esthétique.

Ce collège achève le périple autour de l’histoire de l’opéra. Aux XXe et XXIe siècles, le genre ouvre nombre de nouvelles perspectives et se révèle d’une extraordinaire diversité sur le plan scénique, dramatique et musical. Des séances « abc » permettent d’en comprendre les évolutions stylistiques, voire fractures esthétiques. D’autres mettent à l’honneur une œuvre du répertoire qui a marqué ou révolutionné l’histoire lyrique, et des séances thématiques cernent l’opéra contemporain et le foisonnement de ses futurs enjeux.

L’opéra est un genre né autour de 1600 en Italie et destiné à un public très particulier. Plus de quatre cents ans après ce moment originaire, il est devenu une forme artistique pratiquée par des artistes d’horizons esthétiques extraordinairement variés et de nationalités diverses, et se voit partagé par des publics répartis sur la surface du globe. Son histoire ne peut plus être cantonnée à l’espace occidental : elle doit être mondiale. Ce « collège » s’attachera à faire émerger des écoles lyriques oubliées, des auteurs et des œuvres souvent absents des histoires convenues, fondées sur des problématiques inaptes à rendre compte du devenir de l’opéra au tournant du XXe au XXIe siècle. Il visera à montrer le processus « d’expansion territoriale » du « modèle lyrique occidental » (image d’une culture se mondialisant et gagnant de nouveaux espaces) et, inversement, d’acculturation d’artistes et de spectateurs non-occidentaux (image d’une inscription volontaire dans l’histoire de la musique occidentale). Seront convoqués, parmi d’autres, Leoš Janáček et Ahmed Essyad, Toshiro Mayuzumi, John Adams et Tan Dun…

Professeur de musicologie à l'université Rennes 2, membre du comité de lecture de la Revue de musicologie, de l’Advisorial board de Nineteenth-Century Music Review et du comité éditorial de « L’Opéra français » (Bärenreiter-Verlag), Hervé Lacombe est spécialiste de la musique aux XIXe et XXe siècles, particulièrement de l’opéra. Il a dirigé ou codirigé 11 ouvrages collectifs (notamment Opéra et fantastique avec Timothée Picard) et publié 6 monographies, récompensées par divers prix. Son étude, Les Voies de l'opéra français au XIXe siècle (1997) a été traduite, dans une version augmentée, chez California University Press. Il a publié chez Fayard les biographies de Bizet (2000) et de Poulenc (2013), un essai sur la mondialisation de l’opéra, Géographie de l’opéra au XXe siècle (2007), et, avec Christine Rodriguez, un essai d’histoire culturelle d’un air, La Habanera de Carmen : naissance d’un tube (2015). Il prépare actuellement pour les Éditions Fayard (avec une équipe internationale de plus de 160 chercheurs) une Histoire de l’opéra français pluridisciplinaire, divisée en trois volumes, dont le dernier est entièrement consacré aux XXe et XXIe siècles.

Intervenants

  • Hervé Lacombe, conférencier