Concert symphonique

Tchaïkovski / Jordan

Orchestre de l'Opéra national de Paris - Philippe Jordan

Philippe JordanPhilippe Jordan © Johannes Ifkovits
Philippe JordanPhilippe Jordan © Johannes Ifkovits
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 27 mars 2018 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Piotr Ilitch Tchaïkovski
    Symphonie n° 2
  • Symphonie n° 4

Distribution

  • Orchestre de l'Opéra national de Paris
  • Philippe Jordan, direction
Ce concert est diffusé en direct sur le site live.philharmoniedeparis.fr où il restera disponible pendant six mois.

En trois concerts donnés à l’Opéra Bastille et à la Philharmonie, Philippe Jordan, à la tête de l’Orchestre de l’Opéra de Paris, propose une intégrale des symphonies de Tchaïkovski mettant chaque fois en regard une partition de jeunesse et une page plus tardive.

Dans un registre très différent de celles de Brahms, les symphonies du compositeur russe constituent l’un des apports les plus importants du dix-neuvième siècle puisque Tchaïkovski y développe le modèle beethovénien de l’homme face à son destin. Le deuxième volet de cette intégrale fait entendre les  Deuxième et Quatrième Symphonies. Dans la Symphonie n°2 « Petite Russienne », l’humeur est encore à la joie et à l’exubérance, mais dès la Symphonie n°4, première des symphonies du « fatum », l’insouciance se voile et laisse apparaître une terrible mélancolie, que parviennent difficilement à estomper les échos d’une fête villageoise. Contemporaine de l’opéra Eugène Onéguine, la Symphonie n°4 affirme également la maîtrise formelle du compositeur russe : la pièce est unifiée par la sonnerie de cuivres entendue dès le début de l’œuvre. Un thème que Tchaïkovski aurait imaginé en entendant le final tragique de Carmen