Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Pass sanitaire

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Week-end Beethoven et la modernité
du 25 au 26 janvier 2020
Toute la programmation

London Symphony Orchestra / Sir Simon Rattle

Dorothea Röschmann - Berg, Beethoven
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h55 dont 1 entracte

Programme

Alban Berg
Sieben frühe Lieder
Passacaglia
Trois Pièces op. 6
Entracte
Ludwig van Beethoven
Symphonie n° 7

Distribution

London Symphony Orchestra
Sir Simon Rattle, direction
Dorothea Röschmann, soprano
Une Passacaille d’une étonnante densité, le charme des Lieder de jeunesse, les cataclysmiques Pièces op. 6 : Simon Rattle dresse un riche portrait du plus lyrique des Viennois, avant l’« apothéose de la danse » que constitue la Septième Symphonie de Beethoven.

Étonnante découverte que cette Passacaglia de Berg. On retrouve dans ce fragment symphonique publié seulement en 1984 le climat des Altenberg Lieder et des Pièces op. 6. Très sévère avec lui-même, le compositeur autrichien n’avait guère d’estime à l’endroit de ses quelque 80 Lieder de jeunesse. Le fait qu’il décida en 1928 d’orchestrer sept d’entre eux, écrits une vingtaine d’années auparavant, dit son attachement à l’égard de ces pages d’un grand charme. Les Pièces op. 6, triptyque d’une telle complexité de mise en place qu’il est rarement joué en concert, ouvrent un autre monde. Au-delà des prodiges d’écriture, la partition fascine par sa puissance éruptive. Force émotionnelle aussi avec la Symphonie n°7 de Beethoven qui, après les ténèbres, apporte une lumière bienvenue : une « apothéose de la danse » jubilatoire.
Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7