Concert symphonique

Un air de printemps

Orchestre national d’Île-de-France - James Feddeck - Victor Julien-Laferrière - Prokofiev, Elgar, Dvořák

James FeddeckJames Feddeck © Benjamin Ealovega
Mardi 10 mars 2020 à 20h30

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 10 mars 2020 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h50 dont 1 entracte

Programme

  • Sergueï Prokofiev
    L’Amour des trois oranges
    suite
  • Edward Elgar
    Concerto pour violoncelle
    Entracte
  • Antonín Dvořák
    Symphonie n° 8

Distribution

  • Orchestre national d'Île-de-France
  • James Feddeck, direction
  • Victor Julien-Laferrière, violoncelle
Victor Julien-Laferrière est le brillant soliste du Concerto d’Elgar, dont le lyrisme et les couleurs automnales imprègnent aussi la Huitième Symphonie de Dvořák. L’Amour des trois oranges de Prokofiev apporte un contrepoint acéré et plein de verve.

L’humour piquant et l’imagination orchestrale de Prokofiev trouvent un de leurs plus beaux exemples dans la suite qu’il tira de son opéra L’Amour des trois oranges, inspiré par une farce du XVIIIe siècle dans le style de la commedia dell’arte. Sa Marche est devenue une de ses pages les plus populaires. En dépit de ses premières mesures, emplies de passion, le caractère mélancolique l’emporte dans l’ultime ouvrage d’importance achevé par Elgar, ce Concerto pour violoncelle que défend Victor Julien-Laferrière, Premier Prix en 2017 du prestigieux concours Reine Elisabeth de Belgique. Souvent considérée comme la Pastorale de Dvořák, sa Huitième Symphonie exalte les beautés de la nature et vibre d’un lyrisme chaleureux.
Production Orchestre national d'Île-de-France

Écouter et regarder

Sergueï Prokofiev : L’Amour des trois oranges (Suite ) - Orchestre National du Capitole de Toulouse, Tugan Sokhiev (direction)
Edward Elgar : Concerto pour violoncelle - Orchestre Philharmonique de Radio France, Marc Coppey (violoncelle), Eliahu Inbal (direction)
Antonin Dvorak : Symphonie n° 8 - Budapest Festival Orchestra, Ivan Fischer (direction)