Concert

Requiem - Campra

Les Talens Lyriques - Christophe Rousset

Christophe RoussetChristophe Rousset © Ignacio Barrios
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Jeudi 8 février 2018 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Jean-Philippe Rameau
    In convertendo
  • Marc-Antoine Charpentier
    Symphonies pour un reposoir H.515
  • André Campra
    Requiem

Distribution

  • Les Talens Lyriques
  • Choeur de chambre de Namur
  • Christophe Rousset, direction
  • Caroline Arnaud, dessus I
  • Eléonore Pancrazi, dessus II
  • Philippe Gagné, haute-contre
  • Emiliano Gonzalez Toro, taille
  • Douglas Williams, basse taille
On sait peu de chose sur la date de composition du Requiem d’André Campra. L’a-t-il écrit quand il était maître de musique à Notre-Dame de Paris ? L’a-t-il écrit plus tard ? Toujours est-il qu’il y a là une des grandes pages du baroque français.

Maître de chapelle à Notre-Dame de Paris, puis plus tard à la Chapelle royale, André Campra a beaucoup composé pour le théâtre et fait figure de jalon fondamental entre Lully et Rameau. Parmi ses œuvres religieuses, son Requiem, composé après 1723, se signale par son caractère apaisé (le Dies Irae en est absent), voire serein : il n’inspire pas la crainte, ne se morfond pas dans une atmosphère sombre mais invite à l’espoir d’une lumière éternelle. En cela, il annonce le Requiem de Fauré. Datant de 1710-1714, In convertendo fait partie des quatre d’œuvres d’église de la jeunesse de Rameau qui ont survécu. Ce motet contient une fugue qui n’a rien à envier aux plus belles réussites de Bach dans ce domaine.