Concert

Hommage à Olly

Ensemble intercontemporain - Brad Lubman - Knussen, Takemitsu, Carter, Henze

Brad LubmanBrad Lubman © Peter Serling
Oliver KnussenOliver Knussen © Betty Freeman/Lebrecht/Leemage
Claire BoothClaire Booth © Sven Arnstein
Événement(s) passé(s)

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 10 décembre 2019 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique
Durée : environ 1h50 dont 1 entracte

Programme

  • Toru Takemitsu
    Rain Coming, pour orchestre de chambre
  • Oliver Knussen
    O Hototogisu! - fragment of a Japonisme, pour soprano, flûte et grand ensemble
    création française
  • Elliott Carter
    Triple Duo, pour six musiciens
    Entracte
  • Hans Werner Henze
    Ode an eine Äolsharfe, musique pour guitare concertante et quinze instruments
    création française
  • Oliver Knussen
    Requiem - Songs for Sue, pour soprano et ensemble
    création française

Distribution

  • Ensemble intercontemporain
  • Brad Lubman, direction
  • Claire Booth, soprano
  • Sophie Cherrier, flûte
  • Pierre Bibault, guitare
En juillet 2018, Olivier Knussen nous quittait prématurément alors même qu’il imaginait le programme de ce concert avec l’Ensemble intercontemporain. Ce dernier lui rend hommage en replaçant sa musique dans son réseau d’inspirations et d’influences.

Contrebassiste de formation (il fut longtemps contrebasse solo du LSO), disciple de Britten, le compositeur écossais (surnommé « Olly » par ses pairs) fut un pilier de la scène contemporaine outre-Manche. Mais ses sources d’inspiration débordaient les îles britanniques, comme le montrent ces fragments d’un japonisme de O Hototogisu ! mis ici en perspective avec Rain Coming de Takemitsu. Dans son Requiem, écrit en mémoire de sa femme Sue, Knussen met en musique Rilke, Machado, Auden ou Dickinson. C’est aussi en s’inspirant d’un poète, le Souabe Eduard Moerike, que l’Allemand Henze compose son Ode an eine Äolsharfe (Ode à une harpe éolienne), tandis que l’Américain Carter revisite le contrepoint dans son Triple Duo en superposant trois conversations.
 
Coproduction Ensemble Intercontemporain, Philharmonie de Paris

En lien avec ce concert

Clé d'écoute

L'œuvre d'Oliver Knussen

Écouter et regarder

Hans Werner Henze : Ode an eine Äolsharfe - Ensemble Modern, David Tanenbaum (guitare), Hans Werner Henze (direction)

Hommage à Olly - Matthias Pintscher