Débat
Salle de conférence - Philharmonie

L'expression musicale : mythe ou réalité ?

ConférenceConférence © P. Jacob

Infos pratiques

Mercredi 7 novembre 2018 à 18h45
Entrée libre
Événement(s) passé(s)
En lien avec la programmation artistique, les débats, grâce à des personnalités du monde musical et culturel, offrent aux auditeurs un espace de parole et de réflexion sur l’histoire et l’avenir de la musique.

Il est une question que les compositeurs, les musicologues et philosophes n'arrivent toujours pas à trancher : est-ce que la musique exprime véritablement quelque chose ? Entre mythe et réalité, l'expression musicale a donné lieu à des controverses intellectuelles très nourries au XVIIIe siècle, tout en continuant de créer des tensions à l'époque contemporaine entre ceux pour qui l'art des sons ne peut être vecteur de significations extra-musicales et ceux pour qui la musique est un langage capable de traduire des émotions, voire des pensées et des histoires. Pour donner un aperçu le plus complet de ce désaccord qui traverse les époques et les esthétiques, le débat mettra en confrontation des points de vue opposés sur la question : de Violaine Anger qui a publié l'anthologie Le Sens de la musique (éditions rue d'Ulm) au philosophe Santiago Espinosa, auteur de l'essai L'Inexpressif musical (éditions encre marine), ainsi que l'historienne Raphaëlle Legrand, la musicologue Marta Grabocz et le musicien Brice Pauset.

Docteur en musicologie de l'EHESS, David CHRISTOFFEL est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la musique, notamment Ouvrez la tête (éditions MF, 2017) et La musique vous veut du bien (PUF, 2018). En plus de ses productions pour les radios associatives, Radio France et la Radio Télévision Suisse, il coordonne la webradio du Printemps des Arts de Monte-Carlo depuis 2016. Il a également publié de nombreux albums de création radiophoniques et des livres de poésie. Ses productions sont recensées sur le site http://dcdb.fr/

Ancienne élève de l’École normale supérieure, ancienne élève du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Violaine ANGER a été productrice à France Musique et France Culture et est aujourd’hui Maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l'Université d'Évry et à l'École polytechnique. Membre de POLART, chercheur au CERCC, Centre d’Études et de Recherches comparées sur la Création. Elle est l’auteur de Le Sens de la musique (Paris, 2006), Sonate, que me veux-tu ? (Lyon, Ens éditions, 2016) ; Berlioz et la scène, penser l’incarnation théâtrale, Paris (Vrin, 2016) et Giacomo Meyerbeer (Paris, Bleu Nuit, 2017) et de nombreux articles.

Santiago ESPINOSA est philosophe et traducteur. Au terme de ses études en anthropologie, il s’oriente vers la philosophie, qu’il étudie en Espagne et en France. Il soutient un mémoire sur le rôle de la musique dans la philosophie de Schopenhauer (L’Ouïe de Schopenhauer, L’Harmattan, 2008), puis une thèse sur la notion d’expression en musique (L’Inexpressif musical, Encre marine, 2013), où il affirme, à la suite de Strawinsky, que la musique, art d’arranger des sons dans le temps, est incapable d’exprimer quoi que ce soit (émotions, idées, paysages) d’autre qu’elle-même. Il entend par là des idées proprement musicales susceptibles de provoquer des émotions spécifiques à la musique. Cette analyse l’a conduit depuis à prolonger sa réflexion vers les autres domaines artistiques. Son dernier livre publié s’intitule Traité des apparences (Encre marine, 2017).

Márta GRABOCZ est professeure à l'Université de Strasbourg (UFR Arts) et  membre senior de l’IUF. Jusqu'en 1990 elle menait une activité de chercheur à l’Académie des Sciences de Hongrie.  Entre 2002-2010 elle était directrice de l’équipe de recherche en art, de l’EA 3402 ACCRA de l’université de Strasbourg. Elle a publié douze livres (dont quatre ouvrages individuels et autres collectifs) dans les domaines de la signification et la narratologie mu­sicales et de la musique contemporaine. Derniers ouvrages parus : Musique, narrativité, signification, L’Harmattan, 2009 ; Entre naturalisme sonore et synthèse en temps réel. Images et formes expressives dans la musique contemporaine, Paris, EAC, 2013 (285 pages) ; parmi les livres collectifs : Sens et signification en musique, Editions Hermann, 2007 ; collectif dirigé par M.G.: Entre Orient et Occident. Les opéras de Peter Eötvös, EAC, 2012 ; codirection avec G. Mathon : Des temporalités multiples aux bruissements du silence. Daniel Charles in memoriam, Hermann, Paris, 2013 (470 pages) ; avec M. Berlász : Festschrift  Ujfalussy József emlékére, [Festschrift à la mémoire de J. Ujfalussy], L’Harmattan, Budapest/Hongrie, 2014 (560 pages) ; Les grands topoï du XIXe siècle et la musique de F. Liszt, Hermann, Paris, 2018 (ouvrage collectif, 430 pages).

Professeure de musicologie à Sorbonne université depuis 2001, Raphaëlle LEGRAND travaille sur l’opéra (particulièrement en France au XVIIIe siècle), l’œuvre musicale et théorique de Rameau, les chanteuses et les compositrices. Membre de l’UMR 8223 (IReMus), co-directrice du Groupe de Recherche Interdisciplinaire sur la Musique et les Arts du Spectacle, co-fondatrice du Cercle de Recherche Interdisciplinaire sur les Musiciennes, elle a publié entre autres Regards sur l’opéra-comique (CNRS Editions, 2002, avec N. Wild), Rameau et le pouvoir de l’harmonie (Cité de la Musique, 2007) et co-dirigé Sillages musicologiques (CNSMDP, 1997) et Musiciennes en duo (PUR, 2015).

Brice PAUSET a étudié la composition à Paris et à Sienne. Boursier 1994 de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation puis stagiaire à l’IRCAM de 1994 à 1996, il s’est depuis entièrement consacré à sa carrière de compositeur. Également claveciniste et pianofortiste, il se produit régulièrement en concert. Il a été Composer in residence pour la saison 2004-2005 à l'opéra de Mannheim puis depuis 2010 à l'Opéra de Dijon. Il collabore dans le monde entier avec les plus grandes institutions musicales. Sa musique est construite autour de cycles questionnant notre histoire et les idéologies qui la dominent. Il a été en 2008 nommé professeur de composition à la Musikhochschule de Freiburg-im-Breisgau (Allemagne), où il habite depuis 2002. Son séminaire touche des domaines aussi variés que les techniques de composition, la sociologie, l’économie politique, le cinéma et la philosophie.

Intervenants

  • Raphaëlle Legrand, musicologue
  • Brice Pauset, compositeur
  • David Christoffel, modérateur
  • Marta Grabocz, musicologue, narratologue
  • Violaine Anger, musicologue
  • Santiago Espinoza, philosophe

En lien avec ce concert

Concert sur instruments du Musée

Salon Couperin

Olivier Baumont - Béatrice Martin - Claire Antonini - Julien Cigana — 07/11/2018 - 20h30