Récital piano

Maurizio Pollini

Maurizio PolliniMaurizio Pollini © Cosimo Filippini
Événement(s) passé(s)

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 26 février 2019 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h45 dont 1 entracte

Programme

  • Frédéric Chopin
    Nocturne en si majeur op.62 n°1
    Nocturne op. 62, n°2
    Polonaise en fa dièse mineur op. 44
    Mazurka en Ut mineur Opus 56 n°3
    Berceuse op. 57
    Scherzo en ut dièse mineur op.39
    Entracte
  • Claude Debussy
    Préludes (Livre I)

Distribution

  • Maurizio Pollini, piano
Serviteur de la musique s’il en est, Maurizio Pollini unit un talent rare d’architecte des sons à un engagement sur scène sur lequel les années n’ont pas prise. Le lien tissé avec son public n’est comparable à aucun autre.

Plus ronde qu’il y a plusieurs décennies, la sonorité de Maurizio Pollini frappe par sa chaleur, tout en irradiant une lumière éblouissante – son Steinway estampillé « Fabbrini » y est aussi pour quelque chose. Si son jeu a évolué au fil des décennies, ses goûts n’ont pas varié d’un iota. Il aime à défendre les compositeurs avant-gardistes apparus après la Seconde Guerre mondiale (Boulez, Stockhausen…), tout en jouant, plus que jamais, Beethoven et Chopin. Schumann, Debussy et Schönberg ont aussi toute leur place dans son panthéon.  Le piano de Pollini se fait l’intercesseur entre les compositeurs et le public, et n’a pour but que de tenter d’accéder à certains sommets de l’esprit humain. Folle ambition qui fait le prix de chacune des apparitions du maestro italien.