Spectacle

L'Orfeo - Berio

Maurizio Dini Ciacci, Luca Francesconi, Betty Olivero, Francesco Pisanu

Salle des concertsSalle des concerts © DR
Luciano BerioLuciano Berio © Paul Fearn / Alamy Stock Photo
Vendredi 1 février 2019 à 20h30

S’abonner

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 1 février 2019 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique
Durée : environ 1h30

Programme

  • L'Orfeo de Claudio Monteverdi - Projet de Luciano Berio - Réalisation de Maurizio Dini Ciacci, Luca Francesconi, Betty Olivero, Francesco Pisanu (version 1986)

Distribution

  • Estudiantina d'Argenteuil
  • Orchestre du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris
  • Groupe rock et harmonie du Conservatoire à rayonnement régional de Paris
  • Maurizio Dini Ciacci, direction
  • Guido Sodo, Un Berger
  • Stefano Pilati, Un Berger
  • Florentino Calvo, mandoline
  • Michele Tadini, électronique
  • Ludovic Lagarde, scénographie
  • Jochen Sandig, mise en mouvements
Au début des années 1980, Luciano Berio avait revêtu la musique du célèbre Orfeo de Monteverdi d’une sonorité contemporaine réalisée par un collectif de compositeurs. Avec cet Orfeo II, créé à Florence en 1984, il s’agissait pour lui d’écouter différemment l’histoire et de l’actualiser avec des sons nouveaux et même surprenants : orchestre de mandolines, fanfares, groupe de rock, sons électroniques… Après des représentations de l'Orfeo II à Paris et Colmar en 1985, Berio revisita la partition (en supprimant le numero "II") pour une nouvelle production, en 1986, toujours à Florence. Les deux partitions d’Orfeo ont ensuite été dispersées avant d’être retrouvées et recueillies par la Fondation Paul Sacher. Aujourd’hui, la plupart des musiciens de la création se retrouvent pour une nouvelle reprise du travail de laboratoire imaginé par Berio, qui se réalisera, dans la version de 1986, sous la direction scientifique d’Angela Ida De Benedictis.

En lien avec ce concert

Rencontre

Rencontre avec Angela Ida De Benedictis