Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Saison 2021-22

Nouveau calendrier : les abonnements pour la première partie de la saison (septembre-décembre) seront mis en vente à partir du 17 mai

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Divas et héroïnes

Violetta
adulte
Salle de conférence - Philharmonie
Durée : environ 2h00

De la simple découverte à l’approfondissement, les COLLÈGES permettent aux mélomanes d’enrichir leurs connaissances. Chaque cycle propose une série de conférences où la musique – populaire ou savante – est abordée dans son contexte historique, sociologique et esthétique.

Ce collège répond au mythe du héros, version « interprétation au féminin ». Cantatrices légendaires sous les feux de la rampe ou rôles héroïques dans les livrets, les femmes à l’opéra montrent un tempérament hors du commun. Vous aurez ainsi l’occasion d’entendre des enregistrements historiques et d’aujourd’hui. Côté divas par une mise en perspective du caractère de chaque voix à travers les grands rôles, côté héroïnes en analysant le rôle dans son contexte dramatique, historique et esthétique et en confrontant les différentes interprétations.

Parmi les rôles les plus prisés par une soprano, celui de Violetta mérite une place d’honneur. Violetta se déplace seule au centre de la scène, entourée par des personnages-satellites qui, tout à tour, exaltent ses qualités (amour et générosité sans limites). Si socialement elle n’est qu’une « dévoyée », humainement elle incarne la fragilité et la sensibilité, c’est pour ces caractéristiques psychologiques que le rôle à interpréter sur scène est des plus complexes et articulés. Pour montrer ce jeu de contrastes Verdi utilise une palette vocale très hardie qui touche à la colorature, dans les nuances en style belcanto (airs), sans toutefois renoncer aux qualités d’une diction parfaite, lors de la lecture de la lettre par exemple. De nombreuses cantatrices ont revêtu les habits de Violetta, dès sa création (1853) jusqu’aujourd’hui. Ainsi Rosina Storchio, Mary Garden, Renata Tebaldi, Mirella Freni, Maria Callas, dans une mise en scène de Luchino Visconti (La Scala 1955), et Nathalie Dessay alternent sur scène nous accompagnant dans une balade sonore et visuelle pour mieux connaître cette incontournable héroïne verdienne.

Michela Niccolai, docteure en musicologie et chargée de cours à Paris 3, est collaboratrice scientifique au LaM, ULB et à l’IHRIM-Lyon 2. Auteure de trois monographies sur la dramaturgie et la mise en scène lyrique en France (La Dramaturgie de Gustave Charpentier, Madame Butterfly à Paris et Pelléas et Mélisande : the Staging of Albert Carré, ces deux dernières éditions critiques des livrets de mise en scène de la création parisienne), elle a produit de nombreux articles sur l’opéra et les pratiques théâtrales en France et en Italie entre XIXe et XXe siècles. Elle a dirigé et codirigé de nombreux ouvrages collectifs et, avec Charlotte Ginot-Slacik, a publié l’ouvrage Musiques dans l’Italie fasciste (1922-1943) chez Fayard (Grand Prix France Musique Claude Samuel). Ses recherches actuelles portent sur la chanson, le théâtre d’ombres et le music-hall à Montmartre.

Karina-Canellakis

Salle de conférence - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris