Hommage à Steven SpielbergHommage à Steven Spielberg © Film Philharmonie
Concert avec images

Hommage à Steven Spielberg

London Symphony Orchestra - Frank Strobel

Complet / liste d'attente

Si vous souhaitez être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou de remises de places à la vente, merci de renseigner votre adresse e-mail ci-dessous

Nos conseillers de vente restent à votre disposition au 01 44 84 44 84.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@philharmoniedeparis.fr

Dimanche 10 décembre 2017
16:30
Lieu
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • John Williams
    Jurassic Park
    Les Dents de la mer
    Indiana Jones
    E.T.
    Les Aventures de Tintin
    Le Bon Gros Géant
  • Jerry Goldsmith
    Poltergeist
    Les Gremlins
  • Thomas Newman
    Le Pont des Espions
  • Alan Silvestri
    Retour vers le Futur
  • Michael Giacchino
    Super 8
  • Don Davis
    Jurassic Park III
  • London Symphony Orchestra
  • Frank Strobel, direction
E.T., Les Dents de la Mer, Indiana Jones, Jurassik Park, La Liste de Schindler, Il faut sauver le soldat Ryan, Minority Report… On ne compte plus les succès engrangés par le duo Steven Spielberg/John Williams.

Depuis leur rencontre en 1974 pour Sugarland Express, Steven Spielberg et John Williams ne se sont plus quittés. Ils ont développé une telle complicité qu’une seule image du premier suffit à faire entendre la musique du second — et vice versa. Se jouant de références multiples et de citations cachées, de Schubert à Berg, en passant par Mahler ou Brahms, l’écriture de John Williams est excessivement maîtrisée et efficace, héritière d’un siècle de musique hollywoodienne, dont elle est la synthèse en même temps que l’emblème… Ponctuellement, pour des projets bien particuliers, ou lorsque son compositeur fétiche s’est révélé indisponible ou indisposé, Steven Spielberg lui a toutefois fait quelques infidélités. Citons Jerry Goldsmith, avec lequel il a souhaité travailler sur son film basé sur la série Twilight Zone, en un clin d’œil adressé à toutes les partitions de science-fiction, et notamment à Alien ; Quincy Jones, pour ressusciter les premiers temps du jazz dans La Couleur pourpre ; ou encore, très récemment, Thomas Newman pour Le Pont aux espions. Mais ces bandes originales ne seraient rien sans le London Symphony Orchestra, compagnon de route de John Williams et premier interprète de toutes ces musiques de film ou presque…

Audi

Tarifs

Abonnements & Offres