Concert-promenade au Musée

Le musée s'électrise

musique électro

Michel RisseMichel Risse © JJ Crance
Juliet Dufour et Richard PoherJuliet Dufour et Richard Poher © Bénédicte le Bris
Perrine en morceauxPerrine en morceaux © Thomas Dorléans et Stéphane Esse
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 14 avril 2019 — 14h30
Dimanche 14 avril 2019 — 15h30
à partir de 6 ans et adultes
Musée de la musique - Cité de la musique
Durée : environ 1h30
Les concerts-promenades permettent à des musiciens, conteurs ou danseurs d'investir le Musée en proposant concerts, performances, ateliers ou rencontres. Grâce à ces artistes, le musée se fait lieu de musiques et d'art vivant, d'où naissent la rencontre et la découverte.
A chacun d'élaborer son parcours! (saison 2018-2019)
Des premiers instruments électroniques aux inventions loufoques comme la baignoire sonore ou le Stylophone, le Musée vous invite à une ballade électro, de l'univers original de Perrine en morceaux, électro-chanteuse à celui plus lyrique ou tribal de Juliett Dufour et Richard Poher!

Espace 1 : de 14h30 à 15h00 et de 15h30 à 16h00
Perrine en morceaux, electro-chanteuse
Chanson pop-expérimentale electro-concrète
Sur fond de paysages répétitifs et constamment accidentés, de sons de piano déglingué ou de machines agricoles, elle scande son chant d’une voix profonde et directe qui rappelle les premiers souffles d’une Catherine Ringer ou d’une Nico.
Munie de ses machines (loopstations, KaossPad, Mbira + Metal Zone, OP-1, vocoder, 2 micros), Perrine en morceaux jouera des chansons extraites de ses albums passés « Rien »  et  « Contre le futur».

Espace 2 : de 15h00 à 15h30 et de 16h00 à 16h30
Michel Risse (Compagnie Décor sonore)
Les débuts de la musique électronique
- 1873 : la baignoire 
- 1950 : Stylophone  (orgue électronique sans clavier)
- fin années 60 : VCS3  synthétiseur modulaire 

Espace 3 :  de 15h30 à 16h00 et de 16h30 à 17h00
Tribal Electro lyrique 
Juliet Dufour, soprano
Richard Poher, piano, maschines mk3 et didgeridoo