Concert sur instruments du Musée

Les Murmures de la soie

Seikin et Kiyohito Tomiyama

Seikin TomiyamaSeikin Tomiyama © DR
Koyohito TomiyamaKoyohito Tomiyama © DR
Koto Yasujiro Ogura vers 1780 - Collection Musée de la MusiqueKoto Yasujiro Ogura vers 1780 - Collection Musée de la Musique © Jean-Marc Anglès - Musée de la Musique
Cithare sur table "koto", Yaujiro Ogura, Japon, vers 1780, E.962.1.1, Musée de la MusiqueCithare sur table "koto", Yaujiro Ogura, Japon, vers 1780, E.962.1.1, Musée de la Musique © Jean-Marc Anglès
Koto Yasujiro Ogura vers 1780 - Collection Musée de la MusiqueKoto Yasujiro Ogura vers 1780 - Collection Musée de la Musique © Jean-Marc Anglès - Musée de la Musique
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

Samedi 13 octobre 2018 — 18h00
Amphithéâtre - Cité de la musique
Durée : environ 1h00

Distribution

  • Seikin Tomiyama, koto, shamisen
  • Kiyohito Tomiyama , koto
« Trésor national vivant » du Japon, Seikin Tomiyama est un maître des instruments traditionnels japonais, dont le koto et le shamisen. Héritier de l’un des plus grands musiciens de son pays, il interprète un répertoire lyrique et sentimental sur deux instruments.

La musique de Seikin Tomiyama, grand interprète de jiuta (musique de chambre pour shamisen et koto) est un chant intérieur dont la maîtrise se rapproche de la perfection. Adepte d’une tradition léguée par son père, grand compositeur et interprète dont il a hérité du nom, il utilise comme instrument principal le koto, l’un des plus anciens de la tradition japonaise ; cependant, les pièces que l’on peut entendre aujourd’hui remontent seulement au XVIe siècle et proviennent des répertoires recueillis par un moine bouddhique. Pour ce programme, Seikin Tomiyama, qui sera accompagné par son fils Kiyohito Tomiyama, utilise deux instruments : le premier est tiré de sa collection personnelle et le second est le koto du maître luthier Yasujiro Ogura, présenté au Musée de la musique. C’est la première fois que cet objet magnifique, fabriqué en 1780, et le musicien japonais se rencontrent.
Partenaires
Coproduction Fondation du Japon, Philharmonie de Paris
En partenariat avec la Maison de la culture du Japon à Paris

Dans le cadre de Japonismes 2018