Concert symphonique

Orchestre national d’Île-de-France

Yoel Levi

Grande salle Pierre BoulezGrande salle Pierre Boulez © W.Beaucardet
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 9 octobre 2015 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Anton Bruckner
    Symphonie n° 8

Distribution

  • Orchestre National d'Île-de-France
  • Yoel Levi, direction
Yoel Levi interprète la plus monumentale des neuf symphonies de Bruckner.

Tout comme Beethoven, Anton Bruckner a composé neuf symphonies. Elles s’inscrivent toutes dans des dimensions monumentales qui font de ces oeuvres de véritables cathédrales de musique. Tout y est grandiose : la taille de l’orchestre, réunissant souvent une bonne centaine de musiciens ; la part donnée aux cuivres, qui éclatent en grands crescendos ; les nuances, toujours croissantes et culminant dans des sommets extatiques. La Huitième Symphonie a demandé trois ans de travail acharné avant d’être acclamée lors de sa création à Vienne, en 1892.

Surnommée “symphonie du destin” – car elle est dans la même tonalité que la Cinquième Symphonie de Beethoven au début de laquelle le Destin serait censé frapper à la porte (le célèbre “pom pom pom poooooom”) –, la Huitième Symphonie de Bruckner sonne plus comme un hymne spirituel. L’auditeur se sent entraîné dans un vaste mouvement ascendant et mystique : le temps suspendu se dilate grâce à la puissance de l’orchestre, créant presque une forme d’extase.
Production Orchestre national d'Île-de-France

En lien avec ce concert

Clé d'écoute

Anton Bruckner

Un architecte de l'orchestre — 09/10/2015 - 19h45