Concert symphonique

Waltraud Meier

Orchestre du Conservatoire de Paris

Waltraud MeierWaltraud Meier © N. Baumgartl
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 8 décembre 2015 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Richard Strauss
    Le Chevalier à la rose (Suite pour orchestre)
  • Richard Wagner
    Wesendonck Lieder
    Entracte
  • Arnold Schönberg
    Pelléas et Mélisande op. 5

Distribution

  • Orchestre du Conservatoire de Paris
  • Jonathan Darlington, direction
  • Waltraud Meier, soprano
Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.



C’est un programme essentiellement viennois que propose l’Orchestre du Conservatoire de Paris : de la Vienne du XVIIIe siècle mise en scène par Strauss et Hofmannsthal à celle de Schönberg. En contrepoint, les Wesendonck Lieder de Wagner, portés par la voix exceptionnelle de Waltraud Maier.

Un programme germano-autrichien conséquent, qui donne aux forces juvéniles du Conservatoire de Paris matière à s’exprimer. Après le pur plaisir de la suite du Chevalier à la rose, place aux Wesendonck Lieder de Wagner, du nom de la poétesse Mathilde Wesendonck, inspiratrice de Tristan et Isolde et dont le compositeur était épris. Deux des lieder de ce cycle contemporain de La Walkyrie ont d’ailleurs pour intitulé Études pour Tristan, dont ils annoncent certains des thèmes. Pour interpréter cette partition volontiers méditative, la grande Waltraud Meier. Pour finir, une des œuvres phares du post-romantisme, signée Schönberg, dont le sujet a également inspiré Debussy, Fauré et Sibelius. Une partition puissamment expressive, sombre, d’un impact certain.
Coproduction Conservatoire de Paris, Philharmonie de Paris.