Paavo JärviPaavo Järvi © Z. Chrapek
Viktoria MullovaViktoria Mullova © Sasha Gusov
Concert symphonique

Tabula Rasa

Orchestre de Paris

Dimanche 20 septembre 2015
16:30
Lieu
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • Arvo Pärt
    Fratres
  • Erkki-Sven Tüür
    Sow the wind création mondiale, commande de l'Orchestre de Paris et de la Philharmonie de Paris
  • Entracte
  • Arvo Pärt
    Swan Song
    Tabula rasa
  • Orchestre de Paris
  • Paavo Järvi, direction
  • Viktoria Mullova, violon
  • Mari Poll, violon
De la musique de chambre à l’orchestre symphonique, le « minimalisme sacré » d’Arvo Pärt fascine l’auditeur.

Avec Arvo Pärt, la musique minimaliste accueille le sacré. Une singularité que le compositeur estonien déploie dans des contextes chambristes ou symphoniques. Difficile de ne pas parler de fascination face à cet alliage que Pärt rend limpide. Son compatriote Paavo Järvi, à la tête de l’Orchestre de Paris, propose ici des pièces aussi éclectiques que L’Abbé Agathon (2004), Swansong (2014) et deux de ses œuvres les plus jouées, Fratres et Tabula Rasa (1977). « Arvo Pärt m’a vu quand j’étais haut comme trois pommes, raconte Järvi. Je me souviens de son accoutrement quand il venait à la maison, en jeans des pieds à la tête. Il avait même toujours une casquette sur la tête ! Pour moi, il ressemblait à un Occidental. Sa barbe lui donnait également un air assez exotique… Ma vraie rencontre avec sa musique fut lorsque Gidon Kremer et Alfred Schnittke ont joué Tabula Rasa sur scène. Un concert historique ! » Ces œuvres d’Arvo Pärt sont accompagnées par une création d’Erkki-Sven Tüür, Estonien lui aussi, de 25 ans son cadet, influencé notamment par le rock et qui use des secrets de la musique répétitive.
Coproduction Orchestre de Paris, Philharmonie de Paris

Tarifs

Neeme et Paavo Järvi
Reportage

Un demi-siècle de fraternité

Comme son père avant lui, le chef estonien Paavo Järvi s’est fait...