Philippe JordanPhilippe Jordan © F. Leclercq
Concert symphonique

Gurre-Lieder

Orchestre de l’Opéra national de Paris - Philippe Jordan

Mardi 19 avril 2016
20:30
Lieu
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • Arnold Schönberg
    Gurre-Lieder
  • Première partie
  • Entracte
  • Deuxième partie
  • Troisième partie
  • Orchestre de l'Opéra national de Paris
  • Chœurs de l'Opéra national de Paris
  • Chœur philharmonique de Prague
  • Philippe Jordan, direction
  • Andreas Schager, Waldemar
  • Iréne Theorin, Tove
  • Sarah Connolly, Waldtaube
  • Jochen Schmeckenbecher, Bauer
  • Andreas Conrad, Klaus-Narr
  • Franz Mazura, récitant
  • José Luis Basso, chef de choeur

Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.



Les Gurre-Lieder de Schönberg, composition de relative jeunesse dont l’inspiration reste très post-romantique, requièrent un effectif monumental.

Composés entre 1900 et 1913 d’après les Chants de Gurre du Danois Jens Peter Jacobsen, les Gurre-Lieder tiennent à la fois de l’opéra – bien que non destinés à la scène –, de l’oratorio – un aux frontières du sacré et du profane –, du lied orchestral et du symphonique – avec un effectif pléthorique, qui réclame une formation symphonique démesurée, ainsi qu’un chœur mixte assorti d’un chœur d’hommes. La longue gestation des Gurre-Lieder, qui ne leur enlève rien de leur cohérence stylistique, nous permet de suivre le cheminement esthétique de Schönberg durant ces années fastes qui déboucheront un peu plus tard sur la naissance du langage sériel. Cette évolution est perceptible dans le traitement mélodique et dans l’orchestration, mais surtout dans l’admirable traitement de la voix, où le narratif prend peu à peu le pas sur le lyrique, laissant émerger le Sprechgesang.
Production Opéra national de Paris

Tarifs