Concert symphonique

Orchestre de Paris

Thomas Hengelbrock

Thomas HengelbrockThomas Hengelbrock © G. Gluecklich
Lionel Sow   Lionel Sow © A. Deniau
Georg Nigl Georg Nigl © B. Uhlig
Odinius  Lothar Odinius Lothar © R. Sigurdardóttir
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Jeudi 20 octobre 2016 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Lecture du chapitre 1 de l'Ecclésiaste
  • Johann Sebastian Bach
    Passion selon Saint Jean (première partie) (n°1-14)
  • Bernd Alois Zimmermann
    Action ecclésiastique "Ich wandte mich und sah an alles Unrecht, das geschah unter der Sonne" ("Je me suis tourné et j'ai vu toutes les oppressions qui se font sous le soleil)
  • Johann Sebastian Bach
    Cantate "O Ewigkeit, du Donnerwort" BWV 60

Distribution

  • Orchestre de Paris
  • Choeur de l'Orchestre de Paris
  • Thomas Hengelbrock, chef d'orchestre
  • Georg Nigl, baryton
  • Lothar Odinius, ténor
  • Anna Lucia Richter, soprano
  • Ann Hallenberg, mezzo-soprano
  • Georges Lavaudant, récitant
  • André Wilms, récitant
  • Lionel Sow, chef de choeur
Dans son premier concert en tant que chef associé, Thomas Hengelbrock a désiré mêler à deux partitions-phares de Bach l’œuvre-monde, d’un grand impact dramatique, d’un titan de la musique du siècle dernier.

Puissamment incantatoire, l’œuvre ultime de Zimmermann, compositeur essentiel de la seconde moitié du XXe siècle, auteur de l’opéra Les Soldats, s’inspire de la parabole du Grand Inquisiteur des Frères Karamazov, de l’Ecclésiaste et de la Bible. Éruptions sonores, improvisations aux percussions, incises de jazz, piétinements des récitants parsèment cette œuvre très impressionnante de 1970. Elle s’achève sur une citation de la Cantate BWV 60 « Es ist Genug » qui clôt un concert qu’ouvre la première partie de la Passion selon saint Jean. Un séisme musical en perspective.

Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.

Écouter et regarder

Ich wandte mich und sah an alles Unrecht, das geschah unter der Sonner
"O Ewigkeit, Du Donnerwort" BWV 60: Duet (Alto, Tenor): "O Ewigkeit, Du Donnerwort"

OdP / Hengelbrock / Bach, Magnificat