Concert symphonique

Sydney Symphony Orchestra / David Robertson

Renaud Capuçon - Berg, Mahler

Renaud CapuçonRenaud Capuçon © Simon Fowler
David RobertsonDavid Robertson © Jay Fram
Sydney Symphony OrchestraSydney Symphony Orchestra © Keith Saunders
Événement(s) passé(s)

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 4 décembre 2018 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 2h10 dont 1 entracte

Programme

  • Alban Berg
    Concerto pour violon "A la mémoire d'un ange"
    Entracte
  • Gustav Mahler
    Symphonie n° 5

Distribution

  • Sydney Symphony Orchestra
  • David Robertson, direction
  • Renaud Capuçon, violon
Programme viennois d’une sensibilité frémissante : Renaud Capuçon joue l’élégiaque Concerto « À la mémoire d’un ange » de Berg avant que ne retentisse la Cinquième Symphonie de Mahler et son célébrissime Adagietto.

Le Concerto pour violon « À la mémoire dun ange » fut écrit en souvenir de la fille d’Alma Mahler et de l’architecte Walter Gropius, Manon, décédée à l’âge de 18 ans. Son caractère éthéré en a fait le succès. Renaud Capuçon, qui l’a enregistré avec les Wiener Philharmoniker, en est l’interprète très attendu. L’Adagietto – dont l’utilisation par Visconti dans Mort à Venise en a assuré le triomphe international – de la Cinquième Symphonie de Mahler nous maintient dans des hauteurs célestes. Rare en Europe, le Sydney Symphony Orchestra possède une riche histoire : fondé en 1946, il fut dirigé par des chefs éminents, dont Nikolai Malko, Louis Frémaux, Charles Mackerras, Edo de Waart, Vladimir Ashkenazy et, depuis 2014, par David Robertson.
Concert enregistré par France Musique et retransmis le 11 mai 2019

Écouter et regarder

Gustav Mahler : Symphonie n° 5 en do dièse mineur, IV. Adagietto - Sydney Symphony Orchestra, Vladimir Ashkenazy (direction)
Alban Berg : Concerto pour violon « À la mémoire d’un ange », II. Allegro (cadence) - Berliner Philharmoniker, Renaud Capuçon (violon), Daniel Harding (direction)