Concert symphonique

Orchestre de Paris

Duncan Ward - Gautier Capuçon - Dutilleux, Schumann, Stravinski

Gauthier CapuçonGauthier Capuçon © Catherine Pluchart
Duncan WardDuncan Ward © Alan Kerr

S’abonner

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mercredi 27 mars 2019 — 20h30
Jeudi 28 mars 2019 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Henri Dutilleux
    Métaboles
  • Robert Schumann
    Concerto pour violoncelle
  • Igor Stravinski
    Petrouchka

Distribution

  • Orchestre de Paris
  • Duncan Ward, direction
  • Gautier Capuçon, violoncelle
Le violoncelle majuscule de Gautier Capuçon apporte une touche de noble ardeur au Concerto de Schumann, tandis que Duncan Ward fait briller l’orchestre dans le chef-d’œuvre de Dutilleux et le savoureux Petrouchka de Stravinski.

Superbement enregistrées par l’Orchestre de Paris et son fondateur, Charles Munch, et plus récemment par Paavo Järvi, les Métaboles figurent parmi les pages plus spectaculaires de Dutilleux. « Mon propos était de m'écarter du cadre formel de la symphonie (…). Il s'agit, en somme, d'un concerto pour orchestre. Chacune des cinq parties privilégie une famille particulière d'instruments, les bois, les cordes, les percussions, les cuivres, et l'ensemble pour conclure », a pu en dire le compositeur, trop modeste pour souligner l’incandescence du résultat. La tendre poésie du Concerto pour violoncelle de Schumann, le relief pimenté, les rythmes acérés, les mélodies exquises de Petrouchka de Stravinski complètent un programme particulièrement savoureux et jubilatoire.

Écouter et regarder

Henri Dutilleux : Métaboles, I. Incantatoire - Orchestre de Paris, Paavo Järvi (direction)
Robert Schumann : Concerto pour violoncelle en la mineur op. 129, I. Pas trop vite - London Symphony Orchestra, János Starker (violoncelle), Stanisław Skrowaczewski (direction)
Igor Stravinski : Pétrouchka (version de 1947), Premier tableau, Fête populaire de la semaine grasse, Le tour de passe-passe - Orchestre symphonique de Birmingham, Sir Simon Rattle (direction)