Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Bienvenue sur le nouveau site de la Philharmonie

Un nouveau site totalement repensé, plus vivant et personnalisé.

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Orchestre de Paris / Stanislav Kochanovsky

Alexandre Kantorow - Dukas, Prokofiev, Rimski-Korsakov
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

Paul Dukas
L'Apprenti sorcier
Sergueï Prokofiev
Concerto pour piano n° 2
Nikolaï Rimski-Korsakov
Shéhérazade

Distribution

Orchestre de Paris
Stanislav Kochanovsky, direction
Alexandre Kantorow, piano
L’esprit du poème symphonique et de sa narrativité musicale s’impose avec les œuvres très populaires que sont L’Apprenti Sorcier et Shéhérazade, quand le Concerto n° 2 de Prokofiev, tel un puissant antidote, assène sa force percussive.

Inspiré par une ballade de Goethe, Dukas signe avec L’Apprenti sorcier une page illustre immortalisée par Fantasia de Walt Disney : la vivacité et le sens des effets orchestraux, soutenus par une grande rigueur sous-jacente, y créent un climat de sortilège à l’efficacité inégalée. Ce charme, engendrant tout autant d’images, se retrouve chez Rimski-Korsakov avec la suite de Shéhérazade, chef-d’œuvre de l’imaginaire orientaliste dont les célèbres arabesques de violon, les fanfares épiques et les mélodies voluptueuses demeurent dans toutes les mémoires. 
Plus âpre, le Concerto n°2 de Prokofiev, intimidant défi pianistique relevé par Alexandre Kantorow (Premier prix Tchaïkovski 2019), fit pour sa part scandale lors de sa création : un sentiment de « barbarie » semblait émaner de son style motoriste, et il est vrai que même si toute élégie n’en est pas absente, le compositeur s’y livre à une phénoménale concentration d’énergie.
 
Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7