Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Orchestre des Champs-Élysées / Louis Langrée

Bertrand Chamayou - Vincent Warnier - Saint-Saëns
Concert symphonique
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h45 dont 1 entracte

Programme

Distribution

Camille Saint-Saëns
Danse macabre
Concerto pour piano n° 5 « Égyptien »
Entracte
Symphonie n°3 "avec orgue"
Orchestre des Champs-Elysées
Louis Langrée , chef d'orchestre
Bertrand Chamayou , piano
Vincent Warnier , orgue

Louis Langrée et l'Orchestre des Champs-Élysées rendent hommage à la grande époque de la musique française, magnifiée à l'orgue et au piano par Camille Saint-Saëns.

Le concert s'ouvre par la célèbre Danse macabre qui entraine l'auditeur sur un rythme de valse, au son d'un triton diabolique évoquant un violon désaccordé, dans un sabbat époustouflant et une orgie de sonorités, jusqu'au chant du coq annonçant l'aube et la dispersion des spectres. Composé en 1895 à Louqsor, lors d’un voyage méditerranéen, le Concerto pour piano n° 5 de Saint-Saëns fut baigné des couleurs, des parfums et des sons – pour paraphraser Baudelaire – de l’Afrique du Nord, un univers que le compositeur connaissait bien (il séjourna plusieurs fois en Tunisie, en Égypte et surtout en Algérie) et qui l’inspira à de multiples reprises, comme en attestent Samson et Dalila, la Suite algérienne ou encore Africa pour piano et orchestre. Le Concerto « L’Égyptien » mêle ainsi un langage occidental (premier et dernier mouvements) à des emprunts à la musique arabe dans le deuxième mouvement, dont le compositeur a écrit qu’il était « une façon de voyager en Orient qui va même jusqu’en Extrême-Orient. Le passage en sol est un chant d’amour nubien que j’ai entendu chanter sur le Nil ». Vingt-sept années séparent la Troisième Symphonie (1886) de la précédente symphonie de Saint-Saëns. Entre-temps, une série de poèmes symphoniques et d’œuvres concertantes ont permis au compositeur de porter à maturité ses dons exceptionnels : ainsi cette Symphonie n° 3, partition parmi les plus populaires de son auteur, s’inscrit-elle au firmament de la musique symphonique romantique française. Un demi-siècle après la Symphonie fantastique, Saint-Saëns amplifie encore le son de l’orchestre de Berlioz par l’adjonction d’éléments inhabituels : deux pianos (ou piano à quatre mains) et, surtout, cet orgue qui, bien qu’il n’intervienne que dans deux mouvements, a donné à cette œuvre son fameux sous-titre.

En collaboration avec le Palazetto Bru Zane - Centre de musique romantique française
Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

À découvrir

Concert symphonique

Playing for Philharmonie

Mardi 6 décembre 2022 à 20h00
Les musiciens amateurs de la Société Générale se produisent à la Philharmonie avec la participation de l’orchestre Les…
Infos et réservation
Concert symphonique

L’Empereur

Lundi 12 juin 2023 à 20h00
Concert « impérial » pour Tugan Sokhiev et l'Orchestre du Capitole de Toulouse, avec le concours du grand Rudolf…
Infos et réservation
Concert symphonique

Münchner Philharmoniker / Lorenzo Viotti

Lundi 27 février 2023 à 20h00
La participation de Valery Gergiev à ce concert est annulée. Il est remplacé par Lorenzo Viotti.
Infos et réservation
Récital orgue

Olivier Latry

Samedi 18 février 2023 à 20h00
Olivier Latry interprète la Cinquième Symphonie pour orgue de Charles-Marie Widor, dont la virtuose Toccata finale est…
Infos et réservation