Concert vocal

Requiem pour un jeune poète

Orchestre Symphonique de la Radio de Stuttgart (SWR) - Michel Tabachnik

Michel TabachnikMichel Tabachnik © Julien Mignot
Geoffroy Jourdain CachafazGeoffroy Jourdain Cachafaz © Nathaniel Baruch
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 2 juin 2015 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Bernd Alois Zimmermann
    Photoptosis
  • Lecture de fragments du Requiem pour un jeune poète (Pierre Baux, comédien)
  • Requiem pour un jeune poète

Distribution

  • Orchestre Symphonique de la Radio de Stuttgart (SWR)
  • Les Cris de Paris *
  • Chœur de chambre Les Eléments **
  • Chœur de l'Armée française ***
  • Élèves du Département Jazz et Musiques improvisées du Conservatoire de Paris
  • Michel Tabachnik, direction
  • Geoffroy Jourdain, chef de choeur *
  • Joël Suhubiette, chef de choeur **
  • Aurore Tillac, chef de choeur ***
  • Leigh Melrose, baryton
  • Marisol Montalvo, soprano
  • Peter Schröder, récitant
  • Nico Holonics, récitant
  • Pierre Baux, récitant
  • João Rafael , diffusion sonore
  • Julien Aléonard, ingénieur du son Ircam
Michel Tabachnik et l’Orchestre de la SWR de Stuttgart proposent deux œuvres du compositeur allemand Bernd Alois Zimmermann : Photoptosis, beau prélude inspiré par les monochromes d’Yves Klein, et le Requiem pour un jeune poète, vertige de citations où résonnent notamment les bruits de Mai 68.

Fondé à la suite de la Seconde Guerre mondiale par les Américains, l’Orchestre de la radio SWR de Stuttgart accorde depuis toujours une large place à la musique récente ; il a ainsi au fil des années collaboré notamment avec Stravinski, Hindemith, Henze, Penderecki, Kagel, Eötvös ou Pintscher, et créé un bon nombre d’œuvres contemporaines. Cet amour du répertoire d’aujourd’hui, le SWR Stuttgart le partage avec Michel Tabachnik, à qui Pierre Boulez confia les rênes de son Ensemble intercontemporain dès 1978 et qui devint rapidement l’un des interprètes favoris de Xenakis. Ensemble, l’orchestre allemand et le chef suisse interprètent une partition essentielle de Bernd Alois Zimmermann, le Requiem pour un jeune poète. Intégrant des échos du monde qui l’entoure mais aussi des citations poétiques ou musicales, cette œuvre monumentale et désespérée fut créée hors de la présence de son auteur, qui se suicida quelques mois après, en août 1970.
Coproduction Ircam - Centre Pompidou, Conservatoire de Paris et Philharmonie de Paris, dans le cadre du Festival ManiFeste-2015 de l'Ircam.
Avec le soutien du Goethe Institut et du Fonds franco-allemand pour la musique contemporaine / Impuls neue Musik

En partenariat avec

Goethe institutImpulsneuemusik

En lien avec ce concert

Conférence

Bernd Aloïs Zimmermann, ou la mort à l'oeuvre

Écouter et regarder

Prelude for Grand Orchestra: Photoptosis