Concert vocal

Vêpres solennelles

Accentus - Insula Orchestra - Laurence Equilbey

Laurence EquilbeyLaurence Equilbey © J. Jocif
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Jeudi 24 septembre 2015 — 20h30
adulte
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Les Vêpres solennelles d'un confesseur
    Entracte
  • Carl Philipp Emanuel Bach
    Magnificat
  • Jan Dismas Zelenka
    Miserere extrait : BIS
  • Dietrich Buxtehude
    Alleluia (Bux WV 15) BIS

Distribution

  • Accentus
  • Insula Orchestra
  • Laurence Equilbey, direction
  • Judith van Wanroij, soprano
  • Wiebke Lehmkuhl, alto
  • Reinoud Van Mechelen, ténor
  • Andreas Wolf, basse
Dans ses Vêpres de 1780, l’écriture chorale de Mozart se tourne parfois vers le passé, tandis que le Magnificat du fils de Bach regarde résolument vers l’avenir.

Le tandem Accentus-Insula orchestra a fait ses preuves. Leur programme consacré au Requiem de Mozart, paru chez Naïve, a ainsi montré sans doute possible qu’il existe entre les musiciens du jeune orchestre et les chanteurs de l’ensemble vingtenaire une vraie complicité. Profitant des richesses de ses deux phalanges, Laurence Equilbey les cornaque cette fois dans un répertoire qui met en regard Mozart – un compositeur où Insula, qui vient de participer à la Mozartwoche de Salzbourg, est comme chez lui – et Carl Philipp Emmanuel Bach, dont Mozart disait : “Il est le père, nous sommes ses enfants.” Les Vêpres solennelles pour un confesseur (1780) de l’un répondent au Magnificat (1749) de l’autre, partition puissante où passent à l’occasion des échos troublants de l’œuvre paternelle.
COPRODUCTION ACCENTUS, INSULA ORCHESTRA, PHILHARMONIE DE PARIS