Concert vocal

Celtic Songs

Orchestre de chambre de Paris - Douglas Boyd - Karine Deshayes - Joanne McIver - Mendelssohn, Berlioz

Karine DeshayesKarine Deshayes © Aymeric Giraudel
Douglas BoydDouglas Boyd © Jean-Baptiste Millot
Vendredi 24 mai 2019 à 20h30

S’abonner

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 24 mai 2019 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Felix Mendelssohn
    Les Hébrides
  • Hector Berlioz
    Neuf Mélodies irlandaises / (orchestration d’Arthur Lavandier)
  • Felix Mendelssohn
    Symphonie n° 3 "Écossaise"

Distribution

  • Orchestre de chambre de Paris
  • Douglas Boyd, direction
  • Karine Deshayes, mezzo-soprano
  • Joanne McIver, cornemuse
Épris des contrées aux paysages grandioses et sauvages du Nord, les musiciens de l’époque romantique nous invitent au dépaysement. Felix Mendelssohn tomba amoureux des côtes écossaises et Hector Berlioz se prit d’une folle passion pour les poèmes irlandais.

Mendelssohn, à qui on demanda de décrire ce que lui inspiraient les paysages de l’archipel des Hébrides, fit cette réponse : « Cela ne peut pas se décrire, seulement se jouer. » Il peint avec des notes les reflets de l’eau sur la partition qui devint l’ouverture Les Hébrides. Par la suite, sa Troisième Symphonie, hommage aux Highlands écossais, recrée, selon ses dires, « une ambiance de brumes écossaises ». Berlioz n’avait que vingt-quatre ans lorsqu’il mit en musique un recueil de poésies irlandaises, autant de ballades et de légendes, mélancoliques et passionnées à la fois. Chaque phrase porte une expression et le compositeur Arthur Lavandier, qui a déjà réalisé un arrangement libre de la Symphonie fantastique de Berlioz, a choisi d’orchestrer ces fameuses Mélodies irlandaises.
COPRODUCTION ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS, PHILHARMONIE DE PARIS

Écouter et regarder

Felix Mendelssohn : Symphonie n° 3 en la mineur op. 56 « Écossaise », II. Vivace non troppo - London Symphony Orchestra, Claudio Abbado (direction)
Felix Mendelssohn : Les Hébrides op. 26, Allegro moderato - London Symphony Orchestra, Claudio Abbado (direction)
Hector Berlioz : Neuf mélodies irlandaies op. 2, 5. La Belle Voyageuse - Orchestre de l’Opéra national de Lyon, Véronique Gens (soprano), Louis Langrée (direction)