Concert vocal

Ivanhoé

Orchestre National du Capitole de Toulouse - Tugan Sokhiev - Michel Bouvard - Saint-Saëns

Nicole CarNicole Car © Yan Bleney
Cyrille DuboisCyrille Dubois © Philippe Delval
Tugan SokhievTugan Sokhiev © Marco Borggreve
Kate AldrichKate Aldrich © Fadil Berisha
Michel BouvardMichel Bouvard © Jean-Claude Guidarini
Mikhail TimoshenkoMikhail Timoshenko © Marine Cessat-Begler
Mardi 8 juin 2021 à 20h30

Pour repartir après ce concert

  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 8 juin 2021 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Camille Saint-Saëns
    Symphonie n° 3 "Avec orgue"
    Ivanhoé

Distribution

  • Orchestre National du Capitole de Toulouse
  • Tugan Sokhiev, direction
  • Nicole Car , soprano
  • Kate Aldrich, mezzo
  • Cyrille Dubois , ténor
  • Mikhail Timoshenko, baryton
  • Michel Bouvard, orgue

L’Orchestre du Capitole de Toulouse et son directeur musical Tugan Sokhiev font revivre une partition rare de Saint-Saëns : la cantate Ivanhoé. Michel Bouvard est le soliste de l'imposante Symphonie « Avec orgue ».


Rares sont les occasions d’entendre Ivanhoé, cantate composée par le candidat malheureux au Prix de Rome que fut Camille Saint-Saëns. L’orchestre et le chœur du Capitole de Toulouse, suivant le panache de Tugan Sokhiev, nous plongent au cœur du récit épique. Le XIXe siècle, avec la vague de l’Ossianisme et le goût des légendes néo-médiévales, s’exalta pour l’Écosse, l’érigeant en mythe culturel. Mendelssohn chanta la « Grotte de Fingal », et c’est un livret d’après Ivanhoé, le célèbre roman de Walter Scott admiré par Balzac en personne, que le jury du Prix de Rome, en 1864, imposa aux candidats. Si Berlioz n’offrit pas sa voix à Saint-Saëns, jugeant que sa sensibilité n’égalait pas la perfection de sa technique, la musique d’Ivanhoé témoigne de sa capacité à se saisir de tous les soubresauts da la fable épico-dramatique de Scott. Amoureuses mélodies de la belle Rébecca, superbes airs strophiques ou expérimentaux (avec une unique note tenue !) motifs conducteurs et densité de la trame orchestrale annoncent le chef-d’œuvre que sera, en 1877, Samson et Dalila

Coproduction Orchestre National du Capitole de Toulouse, Philharmonie de Paris

Avec le soutien du Palazzetto Bru Zane Centre de musique romantique française, dans le cadre du 9e Festival Palazzetto Bru Zane Paris
Concert enregistré par Radio Classique

En lien avec ce concert

Clé d'écoute

Ivanhoé de Saint-Saëns

Écouter et regarder

Camille Saint-Saens : Symphonie no 3 en do mineur op. 78 "avec orgue" - Orchestre de Paris, Paavo Järvi (direction)