Concert

Chucho Valdés "Tribute to Irakere" feat. Kenny Garrett

1re partie : Daymé Arocena

Chucho ValdesChucho Valdes © F. Vernhet
Daymé ArocenaDaymé Arocena © C. Moore
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mardi 6 septembre 2016 — 20h00
Grande Halle de La Villette - Espace Charlie Parker

Distribution

  • Daymé Arocena
  • Daymé Arocena, voix
  • Robert Mitchell, clavier
  • Tom Mason, contrebasse
  • Ruly Herrera, batterie
  • Chucho Valdés «Tribute to Irakere» feat. Kenny Garrett
  • Chucho Valdés, direction musicale, piano
  • Kenny Garrett, saxophone
  • Manuel Machado, trompette
  • Carlos Sarduy, trompette
  • Reinaldo Melián , trompette
  • Ariel Bringuez, saxophone
  • Rafael Águila, saxophone
  • Gastón Joya, contrebasse
  • Dreiser Durruthy Bombalé, voix, batas
  • Yaroldy Abreu Robles, percussions
  • Rodney Barreto , batterie
Placement assis non-numéroté

Plein tarif : 30 € / Formule festival : 24 €
Tarif réduit : 26 €* / Tarif jeunes : 24 €*
*Réservation uniquement par téléphone et aux guichets de la Cité de la musique et de la Folie Information-Billetterie.


Chucho Valdés Tribute to Irakere feat. Kenny Garrett
L’immense pianiste cubain Chucho Valdés fait renaître la musique d’Irakere, groupe phare des années 1970 qu’il a fondé aux côtés d’Arturo Sandoval et de Paquito D’Rivera. Aujourd’hui, seul à bord, il fait appel à de nombreux jeunes musiciens dont la plupart n’étaient pas nés lorsque Irakere effectuait des tournées mondiales. Et pour relever encore un peu plus cette musique exubérante, éminemment rythmique et construite en grande partie sur les styles traditionnels cubains, Valdés invite l’éclectique saxophoniste Kenny Garrett, qui s’adapte aussi bien au répertoire de Coltrane qu’aux musiques caribéennes. Ces deux musiciens ont au moins un point en commun : leurs improvisations sont denses et atteignent des sommets de virtuosité. Un concert caliente en perspective.

1re partie : Daymé Arocena
Révélée par Gilles Peterson, Daymé Arocena a publié tout récemment son premier album, quelques mois après un EP qui lui a valu un succès critique foudroyant. Sa musique, largement influencée par la soul, évoque par moments la patte d’Omar Sosa dans cet exercice de style qu’est le mélange du jazz et des musiques afro-cubaines. Le tout imprégné par la culture yoruba.

Écouter et regarder

Chucho Valdés - Tribute to Irakere « Lorena’s Tango » (Live at Jazz in Marciac 2015)

Don't Unplug My Body — Daymé Arocena

Jazz à la Villette

DU 30 AOÛT AU 9 SEPTEMBRE 2018

Grand rendez-vous de la rentrée, Jazz à la Villette déploie toute la palette du jazz et croise les genres, panorama vivant d’une musique qui évolue sans cesse.
La billetterie est ouverte !