Enrique MazzolaEnrique Mazzola © Eric Garault
Concert

Petrouchka

Orchestre national d'Île-de-France - Enrique Mazzola - Stefan Jackiw - Fujikura, Tchaïkovski, Stravinski

Complet / liste d'attente

Si vous souhaitez être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou de remises de places à la vente, merci de renseigner votre adresse e-mail ci-dessous

Nos conseillers de vente restent à votre disposition au 01 44 84 44 84.

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@philharmoniedeparis.fr

Dimanche 17 décembre 2017
15:00
Lieu
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • Dai Fujikura
    Ghost of Christmas (commande de l'Orchestre national d'Île-de-France, création mondiale)
  • Piotr Ilitch Tchaïkovski
    Concerto pour violon
  • Entracte
  • Igor Stravinski
    Feu d'artifice
    Petrouchka (version de 1947)
  • Orchestre national d'Île-de-France
  • Enrique Mazzola, direction
  • Stefan Jackiw, violon
Pour les fêtes de fin d’année, ce programme virtuose principalement consacré au répertoire russe se pare des couleurs musicales du froid.

En Russie, le Noël orthodoxe se fête un peu plus tard (début janvier) que dans nos contrées occidentales. Et le Père Noël a été rebaptisé « Grand-Père gel » (Ded Moroz) depuis l’époque soviétique. Comme dans les pays latins, c’est l’occasion de célébrer le froid avec des musiques chaleureuses mais aussi quelques réjouissances : des groupes de chanteurs se déplacent dans la rue avec une perche surmontée d’une étoile, les habitants leur donnent des pirogui (petits raviolis) et des pains d’épices ; on allume des feux et on décore un arbre à cadeaux. Et ce sont toujours les mêmes matriochkas (poupées russes) que l’on offre pour faire plaisir.  À l’incandescent Concerto pour violon de Tchaïkovski succède la musique de ballet de Petrouchka de Stravinski (1912) qui relate les aventures de trois poupées auxquelles un mage donne vie grâce à une flûte magique. Enfin, Feu d’artifice (1902) est une fantaisie pour grand orchestre qui décrit de manière virtuose les fusées dans le ciel.  En ouverture, le compositeur japonais Dai Fujikura rend hommage à cette période festive de l’année.
Production Orchestre national d'Île-de-France

Tarifs

Abonnements & Offres

Médias

Violin Concerto in D, Op. 35: III. Finale (Allegro vivacissimo)
Violin Concerto in D, Op. 35: III. Finale (Allegro vivacissimo)