Concert

Voyage d'Italie

Andrè Schuen - Daniel Heide - Schubert, Dapoz & Frontull, Liszt, Tosti

Andrè SchuenAndrè Schuen © Guido Werner
Dimanche 27 janvier 2019 à 15h00

S’abonner

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 27 janvier 2019 — 15h00
Amphithéâtre - Cité de la musique

Programme

  • Piano Gebauer (1850) ou Bösendorfer (1860-1890)
  • Franz Schubert
    Lieders choisis
  • Felix Dapoz & Jepele Frontull
    Chansons traditionnelles
  • Franz Liszt
    Tre sonetti di Petrarca
  • Francesco Paolo Tosti
    Quattro canzoni d’Amaranta
    L’ultima canzone

Distribution

  • Andrè Schuen, baryton
  • Daniel Heide, piano
Le baryton italien Andrè Schuen explore la richesse du lied allemand. De la beauté éclatante de Schumann à celle, sombre et tempétueuse, des Monologues de Jedermann de Frank Martin, il présente un programme empreint de mystère.

Le Lied est un genre mélodique à la perfection envoûtante. On se laisse volontiers bercer par la beauté de ses phrases poétiques, mais tandis que notre attention est focalisée sur ce raffinement, une autre force, mélancolique et parfois proche du désespoir, agit sur nous. Cette profondeur provient peut-être des origines philosophiques du Lied, lié à l’idée presque mystique du peuple formé en communauté. Le programme choisi par Andrè Schuen explore ces sentiments. Le cycle Liederkreis de Schumann, composé à partir de poèmes de Heinrich Heine fut un tournant dans la carrière du compositeur. De l’Autrichien Hugo Wolf, compositeur génial à la destinée tragique, il choisit quelques numéros de son cycle consacré aux poèmes de Goethe. De Frank Martin, enfin, Andrè Schuen et le pianiste Daniel Heide ont choisi les troublants Monologues de Jedermann, écrits en 1943.

Écouter et regarder

Franz Schubert : Der Wanderer D. 493 - Andrè Schuen (baryton), Daniel Heide (piano)
Franz Liszt : Trois sonnets de Pétrarque S. 270a, 3. I’ vidi in terra angelici costumi - Dmitri Khvorostovski (baryton), Ivari Ilja (piano)
Francesco Paolo Tosti : Quatre chansons d’Amarante, 1. Lasciami! Lascia ch’io respiri - Paul Armin Edelmann (baryton), Marco Ozbic (piano)