Concert

Revenir à nous

Ensemble intercontemporain - Matthias Pintscher - Scelsi, Pintscher, Webern, Saariaho, Sorey, Hosokawa, Romitelli, Neuwirth

Kaija SaariahoKaija Saariaho © Juha Törmälä
Olga NeuwirthOlga Neuwirth © Harald Hoffmann
Matthias PintscherMatthias Pintscher © Éric Garault / Pasco and Co
Ensemble intercontemporainEnsemble intercontemporain © Ensemble intercontemporain
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mercredi 16 septembre 2020 — 20h30
Salle des concerts - Cité de la musique
Durée : environ 1h52

Programme

  • Giacinto Scelsi
    Quattro pezzi, pour trompette
  • Fausto Romitelli
    Professor Bad Trip: Lesson I
  • Tyshawn Sorey
    Sentimental Shards
  • Kaija Saariaho
    Dolce Tormento
  • Toshio Hosokawa
    The Flood
    création mondiale, commande de l'Ensemble intercontemporain et du Ojai Music Festival
  • Anton Webern
    Six pièces op.6, pour orchestre de chambre
  • Matthias Pintscher
    Trio, pour flûte, alto et harpe
    création française
  • Olga Neuwirth
    Hommage à Klaus Nomi

Distribution

  • Ensemble intercontemporain
  • Matthias Pintscher, direction
  • Lucas Lipari-Mayer, trompette
  • Emmanuelle Ophèle, flûte
  • Jake Arditti, contre-ténor
COVID-19 : CONSULTER NOS CONDITIONS D’ACCUEIL (PLACEMENT EN SALLE, RESTAURATION, VESTIAIRES…)

Le programme de ce concert a été modifié. Le projet initial sera reprogrammé dans le cadre de la saison 2021-22.

Pour ses retrouvailles avec le public de la Philharmonie de Paris, l’Ensemble intercontemporain revient à l’essentiel : grands classiques et créations, dans un grand élan de partage.

Dans un geste cathartique, les solistes de l’EIC proposent un parcours d’une grande intériorité, partant d’une forme de sérénité retrouvée (avec la spiritualité d’un Scelsi ou d’un Pintscher, et l’épure d’un Webern) vers une refondation de l’être et de ses rapports à son environnement (la douceur d’une Saariaho, les éclats sentimentaux venus du jazz d’un Sorey), jusqu’aux visions hallucinatoires et psychédéliques de Romitelli s’inspirant d’Henri Michaud, ou de Klaus Nomi, revisité par Olga Neuwirth. Deux créations mondiales sont également proposées : un Trio de Matthias Pintscher, en forme d’hommage à Debussy, et The Flood du grand compositeur japonais Toshio Hosokawa.
Coproduction Ensemble intercontemporain, Philharmonie de Paris