Concert

Arandel "InBach"

avec Vanessa Wagner, Gaspar Claus, Barbara Carlotti, Ben Shemie, Emmanuelle Parrenin...

ArendelArendel © Julien Mignot
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mercredi 1 juillet 2020 — 20h00
Annulé
Amphithéâtre - Cité de la musique

Distribution

  • Arandel, électronique, flûtes, batterie et chant
  • Flore, électronique et chant
  • Ornette, claviers, orgue, ondioline, clavitimbre, piano, flûte et chant
  • Gaspar Claus, basse de viole
  • Vanessa Wagner, piano Erard 1891
  • Barbara Carlotti, chant
  • Ben Shemie, chant et électronique
  • Emmanuelle Parrenin, chant et vielle à roue
Tête chercheuse des contrées électroniques, Arandel emprunte des instruments rares au Musée de la musique pour des relectures inventives, ludiques et touchantes du répertoire de Bach. Le tout en excellente compagnie.

En dix ans, cinq albums futés et des remixes pour Son Lux, Yael Naim ou Tahiti 80, Arandel a gaiement tissé des liens entre electronica, pop et musique contemporaine. Comme un cousin français du label anglais Warp. Toujours à l’affut du pari audacieux, c’est vers la musique baroque et Bach que se tourne aujourd’hui Arandel. Né d’une proposition du Musée de la musique de la Philharmonie de Paris, InBach rejoue des mélodies du XVIIIe siècle selon une méthode pas banale : d’abord enregistrées sur des instruments du musée, les partitions sont ensuite passées au filtre du studio, découpées, collées, rejouées au synthé. Basse de viole et vieille à roue dialoguent avec le clavitimbre, l’ondioline et autres sortilèges électroniques. Coédité par le label InFiné et la Philharmonie de Paris, InBach se déclinera sur scène avec des instruments exceptionnellement sortis du musée et des invités de marque : la pianiste Vanessa Wagner, le violoncelliste Gaspar Claus mais aussi Barbara Carlotti, Ben Shemie (Suuns) et Emmanuelle Parrenin.

PLACEMENT LIBRE ASSIS

Écouter et regarder

Arandel - Bluette Feat. Barbara Carlotti