Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Photo du Musée de la musique

Collection permanente

Saison 2020-21
Musée de la musique - Cité de la musique

Attention : l’accès aux expositions est soumis à la présentation d’un pass sanitaire valide à partir du 21 juillet 2021.



Le Musée de la musique possède l’une des plus belles collections d’instruments au monde. Remontez l’histoire en musique, du Moyen Âge à nos jours.


Riche de 7000 objets, dont 1000 exposés, le Musée présente un éventail diversifié de témoignages de la vie musicale en Occident, depuis le quinzième siècle jusqu’à nos jours. Les principales cultures musicales du monde y sont également présentées.

La scénographie inclut des dispositifs multimédias. Un musicien, présent chaque jour dans le Musée, donne vie à ce parcours. Il joue, parle de son instrument et échange avec le public. Lors des concerts-promenades ou des contes en musique organisés le dimanche après-midi, tous les espaces bruissent de paroles et de sons. À tout moment, la visite du Musée, ouverte à tous, petits et grands, est une vraie expérience musicale !

 

Naissance de l’opéra 

Le parcours débute en Italie avec la maquette de la salle du palais de Mantoue où fut représenté en 1607 L’Orfeo de Claudio Monteverdi, considéré comme le premier opéra de l’histoire. Une collection unique d’instruments témoigne des pratiques musicales de l’époque : claviers, luths, cornets à bouquin, cistres.

Au château de Versailles, Louis XIV favorise l’épanouissement de la musique baroque. La tragédie lyrique, les défilés militaires et le rituel de la chasse coexistent avec des pratiques musicales plus intimes, illustrées par une importante collection de guitares baroques, de violes de gambe et de clavecins flamands et français.

La musique des lumières

Au XVIIIe siècle, en France, la musique quitte peu à peu la cour. L’opéra, principale institution musicale, devient le siège de querelles esthétiques tandis que les salons des aristocrates et bourgeois cultivés favorisent l’essor de la musique instrumentale. On y joue du clavecin, de la harpe…

L’époque est également marquée par une vision idéalisée de la nature, qui fait naître au sein des sociétés cultivées la vogue des musiques pastorales, recourant aux musettes et aux vielles à roue.

L’évolution du goût musical vers une plus grande expressivité favorise l’apparition d’un nouvel instrument, le piano-forte. Les concerts publics se développent, dont ceux du Concert Spirituel, et accueillent des musiciens étrangers renommés comme Joseph Haydn et Wolfgang Amadeus Mozart.

L’europe romantique

Le langage musical du XIXe siècle s’imprègne des idées portées par le courant artistique romantique. L’expression des sentiments, l’affirmation de soi et l’attrait pour le fantastique le caractérisent. Le jeu du soliste, servi notamment par les violons de Stradivari dont le Musée possède plusieurs exemplaires, et l’essor de l’orchestre symphonique constituent les deux pôles de la musique instrumentale.

Les compositeurs et pianistes virtuoses Franz Liszt et Frédéric Chopin, liés aux facteurs de pianos Érard et Pleyel, incarnent la figure du musicien romantique. Motivés par les besoins croissants en termes de timbres et de puissance des orchestres, notamment ceux d’Hector Berlioz et de Richard Wagner, de nouveaux instruments voient le jour : l’octobasse, le saxophone, le tuba wagnérien…

L’accélération de l’histoire…

L’œuvre Ionisation (1931) d’Edgard Varèse illustre combien la percussion ouvre un champ sonore inédit au XXe siècle. L’apparition de l’électricité révolutionne également la musique avec l’invention de nouveaux instruments, notamment par Léon Theremin, Maurice Martenot ou Laurens Hammond.

Le bouleversement technologique des outils analogiques puis numériques est représenté au Musée par le synthétiseur modulaire de Frank Zappa, la machine Upic de Iannis Xenakis ou l’ordinateur 4X développé par l’Ircam. Les musiques populaires ont pleinement profité de ces révolutions techniques. Une galerie consacrée à la guitare électrique présente des modèles mythiques de guitares et basses de Fender, Gibson ou Rickenbecker.

 

Les musiques du monde

Comme en Occident, la diversité des traditions musicales qui se sont développées à travers le monde résulte d’une histoire profonde, faite de rencontres, de convergences et d’emprunts. Transmises le plus souvent oralement, ces traditions préservent un héritage musical qui joue un rôle majeur dans l’organisation sociale et religieuse de leurs communautés.

Organisée en cinq aires distinctes (monde arabe, Asie, Afrique, Océanie et cultures amérindiennes), la présentation des instruments est enrichie d’extraits audiovisuels permettant au visiteur d’appréhender les spécificités culturelles de certaines traditions dans leur contexte ou de découvrir de très rares instruments et des répertoires méconnus.

Studio Pierre Henry

Depuis 2019, le Musée de la musique accueille dans un nouvel espace les instruments, appareils et objets du Studio Son/Ré de Pierre Henry. À l’orée des années 1950, Pierre Henry s’engage dans la recherche sur les lutheries expérimentales. Bruits et sons collectés remplacent les notes pour être montés et transformés par des machines, puis diffusés sur des haut-parleurs. Sculpteur sonore, Pierre Henry incarne très tôt une référence pour nombre de compositeurs. Son studio, reconstitué au sein de la collection permanente du Musée de la musique, invite le visiteur à appréhender sa place dans l’histoire et à expérimenter, par la manipulation sonore, son empreinte sur les musiques actuelles.




Écouter et regarder

Musée - Espace 17ème siècle
Musée - Espace XVIIe siècle © P.Celarié
Musée - Espace 18e siècle
Musée - Espace XVIIIe siècle © G.Lefauconnier
Musée - Espace 19e siècle
Musée - Espace XIXe siècle © W. Beaucardet
Musée - Espace Musiques du Monde
Musée - Espace Musiques du Monde © PE.Rastoin
Musée - Espace 20e siècle
Musée - Espace XXe siècle © W. Beaucardet
Musée - Studio Pierre Henry
Musée - Studio Pierre Henry © G.Lefauconnier

Le Musée de la musique met gratuitement à disposition de tous les visiteurs un visioguide pour accompagner leur découverte. Disponible en français, anglais, espagnol et langue des signes française, il permet de s’immerger dans la musique en offrant la possibilité d’écouter et de voir jouer des instruments de la collection. Il donne aussi accès à des parcours dédiés, à une post-visite enrichie et à des fonctionnalités adaptées. Les enfants dès 7 ans disposent de leur propre parcours, complémentaire du livret-jeu.

L’application visioguide est également disponible sur les smartphones des visiteurs, sans téléchargement préalable. La connexion se fait directement à l’accueil du Musée.

Karina-Canellakis

Musée de la musique - Cité de la musique

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris