Musicien au Musée
Musée de la musique - Cité de la musique

Florent Albrecht

Piano Erard 1802 – Les séances sont annulées jusqu’au 7 avril

Florent AlbrechtFlorent Albrecht © Studio Hussenot

Infos pratiques

  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 29 mars 2020 à 14h00
8€ (entrée du musée incluse)
Intégrale des Nocturnes de John Field (1782-1837)
Le compositeur et pianiste britannique John Field est, dans la tradition, perçu comme le “père” historique du Nocturne en tant que forme brève, à la fois évocatrice d’une atmosphère crépusculaire propice aux rêveries et expression des états d’âme de l’artiste. Il y a certes la Serenata Notturna kv 239 de Mozart, ou le Notturno D 897 de Schubert, mais l’expression “à la française” du nocturne semble être à la base d’un nouveau type de pièce, moins orchestral et plus intimement confiné à l’espace d’un clavier ou de celui de la musique de chambre, soit : d’un nouveau genre de Nachtmusik, en lien avec l’esprit romantique du Temps, que l’on retrouve d’ailleurs aussi en littérature, en peinture...
Les écrasants et subtils Nocturnes de Chopin, qui ont été inspirés par Field, pièces romantiques s’il en est, ont certainement concouru à leur éclipse; n’est-il point vain de comparer une forme aboutie chopinienne à un laboratoire innovant chez Field, empreints d’un style si différent?
Parangon d’un modèle préromantique à la recherche de formes libres et inspirées, le Nocturne de John Field atteste d’une sacrée modernité, tant harmoniquement que mélodiquement. 
Les audaces du musicien, tout aussi techniques dans son approche de l’instrument - John Field était le pianiste le plus admiré de son temps en Europe, de Beethoven aux jeunes Liszt et Chopin -, sont à redécouvrir à la faveur d’une interprétation historiquement informée.
Florent Albrecht 

Intervenants

  • Florent Albrecht, piano Erard 1802