Musique de chambre

Quatuor Hagen

Mozart, Widmann

Quatuor HagenQuatuor Hagen © Harald-Hoffmann
Jörg WidmannJörg Widmann © Marco Borggreve
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Dimanche 21 janvier 2018 — 17h30
Salle des concerts - Cité de la musique

Programme

  • Anton Webern
    Quatuor à cordes « Düster und schwer » (1905)
  • Jörg Widmann
    Quintette pour clarinette et cordes Commande CNDM Madrid, Muziekgebouw Amsterdam, Strijkkwartet Biennale Amsterdam, Lugano Musica, Carnegie Hall, Philharmonie de Paris, Mozartwoche Salzburg, Philharmonie Essen, et du Wigmore Hall avec le soutien d'André Hoffmann, président de la Fondation Hoffmann, création française
    Entracte
  • Wolfgang Amadeus Mozart
    Quintette pour clarinette et cordes

Distribution

  • Quatuor Hagen
  • Lukas Hagen, violon
  • Rainer Schmidt, violon
  • Veronika Hagen, alto
  • Clemens Hagen, violoncelle
  • Jörg Widmann, clarinette
Entre le Quatuor Hagen et Jörg Widmann, la collaboration remonte à quelques années déjà, et ils ont d’ailleurs enregistré ensemble le Quintette avec clarinette de Brahms. Ils axent leur concert autour de la musique de Mozart et de Widmann lui-même.

Faire dialoguer Widmann avec Mozart prend tout son sens lorsque l’on sait que Widmann lui-même est friand d’allers-retours entre tradition musicale et composition, et que nombre de ses œuvres sont fécondées par celles de ces prédécesseurs, qu’il pratique tout aussi bien comme clarinettiste, chef d’orchestre et même pianiste. Le chef-d’œuvre du Quintette pour clarinette et cordes de Mozart, composé en 1789 à Vienne, ouvre à toute une lignée de compositions pour le même effectif dont la création de Widmann donnée lors de cette Biennale représente un jalon contemporain. Les Hagen, qui pratiquent la musique en famille depuis le tout début des années 1980, donneront aussi le Quatuor « La chasse » de Mozart, tandis que Widmann – qui a lui aussi composé un Jagdquartett – interprétera sa Fantaisie pour clarinette seule.
En partenariat avec le festival de quatuors à cordes de la fondation Gulbenkian de Lisbonne et de la String Quartet Biennale du Muziekgebouw d'Amsterdam.

Commande du Centro Nacional de Difusión Musical Madrid, du Muziekgebouw Amsterdam, Strijkkwartet Biennale Amsterdam, LuganoMusica, Carnegie Hall, Philharmonie-Cité de la Musique Paris, Mozartwoche Salzburg, Philharmonie Essen, et du Wigmore Hall avec le soutien d'André Hoffmann, president de la Fondation Hoffmann