Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

COVID-19 : Informations

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Biennale de quatuors à cordes
du 12 au 23 janvier 2022
Toute la programmation

Quatuor Arod

Bartók, Li, Dvořák
Amphithéâtre - Cité de la musique
Durée : environ 1h05

Programme

Béla Bartók
Quatuor à cordes n° 3
Qi Li
mlog Beijing
Antonín Dvořák
Quatuor à cordes n° 11

Distribution

Quatuor Arod
Jordan Victoria , violon
Alexandre Vu , violon
Tanguy Parisot , alto
Jérémy Garbarg , violoncelle

Si l’on reconnaît aujourd’hui à Béla Bartók la paternité de ce qui est désormais une discipline à part entière, l’ethnomusicologie, il y avait toutefois en Anton Dvořák un précurseur et un modèle, aussi ambivalent soit-il.

Puiser dans des sources traditionnelles n’a rien d’évident, même pour ceux qui s’y intéressent. Lorsque Dvořák s’attèle à son Quatuor n° 11 en 1881, le public vers lequel il se tourne est plutôt viennois. Un public qui, suivant la propagande unioniste du pouvoir habsbourgeois, est alors nettement anti-tchèque. Le compositeur s’efforce donc de mettre en sourdine ses emprunts au folklore bohémien. Quarante-six ans plus tard, lorsqu’il compose son Quatuor n° 3, Bartók n’a pas ces réserves, mais sa partition est aussi partagée entre abstraction de l’écriture et pulsions sauvages d’inspiration traditionnelle. Cette dualité est aussi à l’œuvre chez la jeune compositrice chinoise, formée en Europe, Qi Li, à qui la Philharmonie de Paris a passé commande.

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

À découvrir

Concert

Dvořák / Brahms

Mardi 8 mars 2022 à 20h30
Après leur intégrale des symphonies de Brahms donnée entre 2013 et 2015, l’ensemble Les Dissonances, mené par David…
Infos et réservation