Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Rameau / Hippolyte et Aricie

Freiburger Barockorchester - Staatsopernchor Berlin - Sir Simon Rattle - Reinoud van Mechelen - Anna Prohaska - Magdalena Kožená
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 3h20 dont 1 entracte

Programme

Jean-Philippe Rameau
Hippolyte et Aricie
Musique de Jean-Philippe Rameau
Livret de Simon-Joseph Pellegrin

Distribution

Freiburger Barockorchester
Staatsopernchor Berlin
Sir Simon Rattle, direction
Reinoud Van Mechelen, Hippolyte
Anna Prohaska , Aricie
Magdalena Kožená, Phèdre
Adriane Queiroz, Oenone
Ema Nikolovska, Diane
Evelin Novak, La Grande Prêtresse de Diane, Une Matelote
Slávka Zámečníková, Une Chasseresse
Liubov Medvedeva, Une Bergère
Gyula Orendt, Thésée
Benjamin Chamandy, Tisiphone
Jérôme Varnier, Pluton
Michael Smallwood, Mercure
Magnus Dietrich, Première Parque
Arttu Kataja, Deuxième Parque
Frederic Jost, Troisième Parque

Tempête, fièvre amoureuse, vociférations des Parques ; Hippolyte et Aricie, à sa création, suscita autant d’émoi que d’épouvante. C’est à Simon Rattle que revient aujourd’hui de célébrer des pages dont l’audace anticipe sur des siècles de musique à venir. 

C’est à l’Académie Royale de Musique, le 1er Octobre 1733, que retentit pour la première fois la tragédie d’Hippolyte et Aricie. Musicien réputé difficile et théoricien aride, Rameau livrait là une partition d’une richesse inédite, si foisonnante qu’elle déclencha aussitôt l’une des joutes esthétiques dont l’époque avait le secret. Le mot « baroque ! » fut jeté comme une insulte, et Campra déclara : « Il y a dans cet opéra assez de musique pour en faire dix ! ». Il y avait, de fait, de quoi s’émerveiller : à la profusion mélodique, Rameau ajoutait une audace harmonique sans précédent, au point d’épouvanter les musiciens qui refusèrent de jouer le fameux « Trio des Parques ». Claude Debussy, en composant l’« hommage à Rameau » de ses Images, savait à quoi s’en tenir : plus qu’un jalon, Hippolyte et Aricie paraphe l’acte de renaissance du théâtre lyrique français.  

 

Karina-Canellakis

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Découvrir la salle

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

Pour repartir après ce concert

taxi G7

À découvrir

Concert symphonique

Titan

Mardi 15 février 2022 à 20h30
De la suite extraite des Indes galantes de Rameau, chef-d’œuvre du genre de l’opéra-ballet, aux Notations de Boulez,…
Infos et réservation
Concert symphonique

musicAeterna / Currentzis

Mercredi 4 mai 2022 à 20h30
Teodor Currentzis retrouve un programme déjà exploré en 2014, à l’occasion du 250e anniversaire de la mort de Jean…
Infos et réservation