Opéra

Neuwirth / The Outcast

Hommage à Herman Melville - Ensemble intercontemporain - Orchestre du Conservatoire de Paris - Matthias Pintscher - Netia Jones

Olga NeuwirthOlga Neuwirth © Harald Hoffmann
Matthias PintscherMatthias Pintscher © Éric Garault / Pasco and Co
Netia JonesNetia Jones © DR
Vendredi 16 octobre 2020 à 20h30

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 16 octobre 2020 — 20h30
Annulé
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 1h30

Programme

  • Olga Neuwirth
    The Outcast
    Musique d'Olga Neuwirth, Livret de Barry Gifford et Olga Neuwirth, Monologues pour Old Melville d'Anna Mitgutsch

Distribution

  • Ensemble intercontemporain
  • Orchestre du Conservatoire de Paris
  • Company of Music
  • Münchner Knabenchor
  • Matthias Pintscher, direction
  • Susanne Elmark, Ishmaela
  • Otto Katzameier, Ahab
  • Andrew Watts, Queequeg
  • Georgette Dee, Bartleby
  • Johan Leysen, Old Melville
  • Steve Karier, Le Père Mapple
  • Johannes Bamberger , Starbuck
  • Matthias Helm, Stubb
  • Soliste du Münchner Knabenchor, Pip
  • Netia Jones, design, vidéo
  • Gilbert Nouno, projection sonore
Ce concert est annulé. Vos billets vous seront remboursés.

Lorsque Olga Neuwirth rend hommage à Melville, cela donne The Outcast (Le Paria), une œuvre de 2011 – à la fois théâtre, musique et vidéo – qui abolit les frontières entre les genres.

« C’est précisément son hétérogénéité qui est fascinante chez Hermann Melville, confie Olga Neuwirth, et c’est elle qui lui a valu tant d’hostilité de son vivant. Il s’est soustrait, dans son écriture, à l’obligation d’illustrer un genre unique. » En lisant ses mots, on ne peut s’empêcher de penser qu’ils s’appliquent également à la compositrice elle-même, figure de proue d’une « troisième école de Vienne ». Cela fait d’ailleurs bien longtemps que l’œuvre d’Herman Melville passionne Olga Neuwirth. Quatre ans avant son grand œuvre d’après Melville qu’est Les Encantadas o le avventure nel mare delle meraviglie, créé par l’Ensemble intercontemporain, elle lui rendait déjà hommage dans un opéra atypique, mêlant installation, théâtre, musique et vidéo, The Outcast (Le Paria). Elle y revisite Moby Dick pour aborder sous un angle inattendu la crise globale et multiforme, politique, sociale et environnementale, qui affecte notre monde contemporain.
Coproduction Festival d'Automne à Paris, Ensemble Intercontemporain, Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Philharmonie de Paris

Avec le soutien de la Fondation Ernst von Siemens

En lien avec ce concert

Rencontre

Rencontre avec Olga Neuwirth