Vers la page Accessibilité Menu mobile Menu principal Aller au contenu principal Pied de page Plan du site Recherche
Message d’information

Pass sanitaire

Obligatoire pour les concerts dans la Grande salle Pierre Boulez dès le 18 juin.

En savoir plus

Philharmonie de Paris - Page d'accueil

Vienne au clavier

Vanessa Wagner
Amphithéâtre - Cité de la musique
Durée : environ 1h15

Programme

Wolfgang Amadeus Mozart
Fantaisie en ré mineur K. 397
Sonate K. 570
Muzio Clementi
Sonate op.23 n°2
Sonate op.50 n°3

Distribution

Vanessa Wagner, piano Brodmann 1814 (collection Musée de la musique), piano Erard 1891 (collection Musée de la musique)
Vanessa Wagner propose une confrontation instructive d’œuvres pour clavier de la fin du XVIIIe siècle : si celles de Mozart jouissent d’une renommée universelle, les partitions de Clementi, créateur qui influença pourtant Beethoven, sont injustement négligées.

L’avant-dernière sonate de Mozart s’impose comme l’une des plus riches de toutes. À peine troublée par un saisissant passage mystérieusement dramatique, la sérénité de son Adagio laisse la place à l’allégresse sans nuages qui emporte le finale. L’étonnante Fantaisie en ré mineur réussit le prodige de mêler plusieurs mondes en quelques minutes : successivement une ambiance sombre et déjà romantique, une déclamation tragique d’une nudité très expressive, enfin la joie libératrice. Malgré la défense d’interprètes illustres comme Horowitz, Michelangeli ou Ciccolini, la notoriété de Clementi ne peut se comparer à ce qu’elle fut de son temps. L’influence de ses sonates fut immense. Exigeantes, elles annoncent les chefs-d’œuvre à venir de Beethoven, qui fut durablement marqué par l’art du clavier de ce musicien brillant.

Comment venir

Porte de Pantin
M5 Métro ligne 5 3B Tramway 3B
Adresse
221 avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris