Récital piano

Beethoven

Yury Martynov

Yury Martynov Yury Martynov © L. Katrich
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 15 octobre 2016 — 20h30
Amphithéâtre - Cité de la musique

Programme

  • Ludwig van Beethoven
    Sonate n°10 op.14
    Sonate n°23 op. 57 "Appassionata"
    Sonate n°24 Op.78 "A Thérèse"
    Sonate n°31 Op.110

Distribution

  • Yury Martynov, fac-similé de piano Broadwood 1817 (collection Chris Maene)
Alexei Lubimov le présente comme « le dernier vrai romantique ». Yury Martynov est surtout l’un des rares à s’épanouir autant avec les sonorités modernes des pianos d’aujourd’hui qu’avec celles des instruments historiques.

Son éducation en Russie, à une époque où le répertoire ancien était très peu abordé, n’a pas empêché Yury Martynov de développer un vrai goût pour les sonorités appropriées à chaque type de répertoire, et il s’est intéressé aussi bien au piano moderne qu’à l’orgue, au clavecin ou au pianoforte. Son intégrale récente des symphonies de Beethoven dans leur transcription pour piano de Liszt (Zigzag Territoires)  révélait littéralement les ressources sonores de deux instruments construits au XIXe siècle et elle a fort logiquement raflé les plus grandes distinctions du monde musical. Les quatre sonates qu’il interprète pour l’intégrale Beethoven sur instruments d’époque, dont la fameuse « Appassionata » où Romain Rolland entendait un « torrent de feu dans un lit de granit », apportent un éclairage sur les différentes époques créatrices beethovéniennes.

Afin de préparer votre venue et de faciliter les contrôles liés au plan Vigipirate renforcé à la Philharmonie de Paris, nous vous remercions de vous présenter aux entrées en avance.

Écouter et regarder

Piano Sonata No. 23 in F Minor, Op. 57 "Appassionata": I. Allegro assai
Symphony No. 7 in A Major, Op. 92: III. Scherzo. Presto (Transcription pour piano par Liszt)
Piano Sonata No. 24 in F-Sharp Major, Op. 78: II. Allegro vivace
Sonate pour piano No. 31 en La Bémol Majeur, Op. 110: I. Moderato cantabile molto expressivo