Récital

Voyage d'Hiver - Schubert

Christian Elsner - Gerold Huber

Christian ElsnerChristian Elsner © Detlef Kurth
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 26 janvier 2019 — 17h00
Amphithéâtre - Cité de la musique
Durée : environ 1h20

Programme

  • Franz Schubert
    Die Winterreise

Distribution

  • Christian Elsner, ténor
  • Gerold Huber, piano
En 1827, Beethoven vient de mourir et Schubert, déjà affaibli par la maladie, se doute peut-être qu’il le suivra l’année suivante. C’est dans ces circonstances qu’il compose Winterreise, « voyage d’hiver », sur un recueil de poèmes de Wilhelm Müller.

Pendant hivernal de La Belle Meunière, également sur des poèmes de Müller, Winterreise est sans doute l’œuvre la plus dramatique de Schubert et, à bien des égards, la plus emblématique de son univers. On y suit le Wanderer, ce personnage d’errant qui incarne le romantisme, dans un périple déchirant à travers des paysages désolés. Il finira par rencontrer la mort elle-même, en la personne d’un vieux mendiant jouant de la vielle. Lorsqu’ils l’entendent pour la première fois, le cycle est un véritable choc pour les amis du compositeur : l’œuvre nous plonge dans des abîmes de souffrances et de désarroi, elle exige des interprètes comme de leur public des cris et des larmes face au destin. À bien des égards, la manière dont Schubert traite certains passages (comme le « Muß selbst den Weg mir weisen », « Je dois trouver mon propre chemin », dans le premier Lied, signifiant la volonté du Wanderer de trouver seul une solution à son mal-être) doit nous ouvrir les yeux : c’est un appel à l’aide, une célébration de l’amitié car, nous dit Schubert, nul ne peut survivre en solitaire…

Écouter et regarder

Franz Schubert : Le Voyage d’hiver D. 911, 1. Gute Nacht - Peter Schreier (ténor), András Schiff (piano)