Rencontre
Médiathèque - Cité de la musique

Collection "Musée de la musique"

Rencontre-signature

Le oud Nahhât, Lut mythique de DamasLe oud Nahhât, Lut mythique de Damas © DR
Le violon Sarasate, Stradivarius des virtuosesLe violon Sarasate, Stradivarius des virtuoses © DR

Infos pratiques

  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Vendredi 16 novembre 2018 à 18h00
Entrée libre sans réservation (dans la limite des places disponibles)
Le oud Nahhât, luth mythique de Damas par Marc Loopuyt 
Le violon Sarasate, Stradivarius des virtuoses, par Jean-Philippe Echard

A l'occasion de la parution des deux premiers ouvrages de la collection Musée de la musique, la Médiathèque reçoit Marc Loopuyt pour son livre sur le oud Nahhât et Jean-Philippe Echard pour son livre sur le violon Sarasate.
Présentation des ouvrages, échanges avec le public et moment musical autour du oud.

A l'issue de la rencontre, les auteurs dédicaceront leurs ouvrages.

Durée : 1h30
 
Le oud, l’instrument roi de la musique arabe et l’ancêtre des luths orientaux, est aujourd’hui couramment joué en Europe et dans le monde arabe. Porteur d’une tradition millénaire où géométrie, philosophie et poésie se rencontrent, le oud façonné par le luthier Abdoh Nahhât à Damas dans les années 1930 et conservé au Musée de la musique est une fenêtre sur les arts et les savoirs d’Orient.
Marc Loopuyt est spécialiste des musiques arabo-andalouses, en particulier du luth oriental et de la guitare flamenca, qu’il a pratiqués en Andalousie, au Maroc puis en Orient auprès des maîtres. 

De Crémone en 1724 où il fut construit à Paris aujourd’hui où il est conservé, en passant par toute l’Europe du XIXe siècle jusqu’à la Russie et les Amériques, le violon Sarasate est passé entre les mains des plus grands luthiers (Stradivari), virtuoses (Paganini, Sarasate), experts et collectionneurs, qui n’ont cessé d’en enrichir la part biographique et légendaire — toute la portée historique du mythe Stradivarius. Mené à la manière d’une véritable enquête, ce récit nous permet d’en retracer l’histoire, reconstruite à partir de sources, de témoignages et de l’observation de l’instrument. Stradivarius des virtuoses, le violon Sarasate concentre une mémoire sonore, musicale et lumineuse.
Jean-Philippe Échard est conservateur en charge de la collection d’instruments à archets du Musée de la musique. Ingénieur et docteur en chimie, auteur de nombreuses contributions scientifiques, ses travaux sur les matériaux et techniques de vernissage des luthiers des XVIe-XVIIIe siècles sont internationalement reconnus. Ses recherches actuelles en organologie (histoire des instruments de musique et des luthiers) s’inscrivent au sein de l’histoire culturelle, sociale, économique, matérielle et technique.