Concert symphonique

Russian National Orchestra

Mikhaïl Pletnev

Mikaïl Pletnev     Mikaïl Pletnev © V. Vyatkin
Gautier CapuçonGautier Capuçon © G. Batardon
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Lundi 15 mai 2017 — 20h30
Dernières places
adulte
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Mieczyslaw Karlowicz
    Sérénade op. 2 pour orchestre à cordes
  • Dmitri Chostakovitch
    Concerto pour violoncelle n° 1
  • Pau Casals
    El cant dels ocells BIS
  • Piotr Ilitch Tchaïkovski
    Symphonie n° 4

Distribution

  • Russian National Orchestra
  • Mikhail Pletnev, direction
  • Gautier Capuçon, violoncelle
Mikhaïl Pletnev propose un programme russo-polonais d’une grande intensité dramatique : une belle page du méconnu Karlowicz, un concerto commandé par Rostropovitch et défendu avec ardeur par Gautier Capuçon et enfin une des plus émouvantes confessions de Tchaïkovski.

Un programme d’ombres et de silences. La Triste histoire – une musique plus densément sombre que mélancolique –, ce pourrait être aussi le destin de son créateur, le Polonais Karlowicz, musicien foncièrement romantique et montagnard passionné, tué dans une avalanche à l’âge de 32 ans. Créé en 1959 par son dédicataire Rostropovitch, le Premier Concerto pour violoncelle de Chostakovitch bénéficie de l’archet sûr et brillant de Gautier Capuçon. La Quatrième Symphonie de Tchaïkovski jette quant à elle un pont avec l’œuvre précédente par son principe cyclique. Pour en faire jaillir la puissance expressive et en pénétrer les ramifications souterraines, Mikhaïl Pletnev s’est affirmé depuis longtemps comme un admirable interprète du compositeur et le grand ordonnateur des forces de l’Orchestre national de Russie.

En partenariat avec

Polska Music

Écouter et regarder

Cello Concerto No. 1 in E-Flat Major, Op. 107: I. Allegretto
Symphony No. 4 in F Minor, Op. 36: III. Scherzo. Pizzicato ostinato - Allegro
Smutna Opowiesc, "Preludia Do Wiecznosci" (A Sorrowful Tale, "Preludes to Eternity"), Op. 13