Concert symphonique

Orchestre de Paris / Hengelbrock

Mondes fantastiques - Orchestre du Conservatoire de Paris - Ibert, Stravinski, Grieg, Mendelssohn

Thomas HengelbrockThomas Hengelbrock © Florence Grandidier
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Tarifs et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 11 novembre 2017 — 19h30
Dimanche 12 novembre 2017 — 16h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Programme

  • Jacques Ibert
    Bacchanale
  • Igor Stravinski
    L'Oiseau de feu (suite n°2)
  • Felix Mendelssohn
    La Première Nuit de Walpurgis
  • Edvard Grieg
    Peer Gynt - musique de scène

Distribution

  • Orchestre de Paris
  • Orchestre du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris
  • Choeur de l'Orchestre de Paris
  • Choeur Philharmonique du COGE*
  • Thomas Hengelbrock, direction
  • Eric Ruf, récitant
  • Katharina Konradi, soprano
  • Ambroisine Bré, mezzo-soprano
  • Steve Davislim, ténor
  • Michael Volle, baryton
  • Edwin Fardini, basse
  • Johnny Rasse, chanteur d'oiseaux
  • Jean Boucault, chanteur d'oiseaux
  • Lionel Sow, chef de choeur
  • Frédéric Pineau*, chef de choeur
Deux orchestres, 150 musiciens, 200 choristes : retour aux effectifs de l’époque de Mendelssohn, pour une célébration des sortilèges nocturnes. L’imaginaire poétique des chanteurs d’oiseaux apporte une touche supplémentaire de merveilleux.

Le feu et la glace, le jour éclatant et les légendes nocturnes : programme tout en contrastes, débutant par les rythmes syncopés de la rare Bacchanale d’Ibert – un Khatchatourian français. Dans son Oiseau de feu, qui le fit connaitre internationalement, Stravinski s’inspire de son maître Rimski-Korsakov et le dépasse. La délicatesse de Grieg trouve en Peer Gynt – écrit à la demande d’Ibsen comme musique de scène de son drame éponyme –, une de ses réussites majeures et son œuvre la plus célèbre, tandis que Mendelssohn convoque les forces mystérieuses dans sa cantate tirée d’un poème de Goethe. Son ambiance fantasmagorique et la légèreté piquante de ses chœurs en font les irrésistibles attraits. Thomas Hengelbrock, chef associé de l’Orchestre de Paris, sera l’ensorceleur.
Coproduction Orchestre de Paris, Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Philharmonie de Paris

En lien avec ce concert

Atelier du week-end

Récréation musicale

Pour les enfants dont les parents assistent au concert de 16h30 — 12/11/2017 - 16h00

Écouter et regarder

The First Walpurgis Night, Op. 60: Overture
Bacchanale (1987 Remastered Version)
Orchestre de Paris, Paavo Jarvi, direction / Stravinski, L'Oiseau de feu

Orchestre de Paris, Philippe Aiche, direction / Grieg, Peer Gynt