Concert symphonique

Santa Cecilia / Antonio Pappano / Martha Argerich

Orchestra Dell'Accademia Nazionale Di Santa Cecilia - Roma

Martha ArgerichMartha Argerich © Adriano Heitman
Sir Antonio PappanoSir Antonio Pappano © Musacchio & Ianniello
Lundi 4 novembre 2019 à 20h30

Pour repartir après ce concert

  • Navettes gratuites
  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Lundi 4 novembre 2019 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 2h00 dont 1 entracte

Programme

  • Carl Maria von Weber
    Ouverture d'Euryanthe
  • Frédéric Chopin
    Concerto pour piano et orchestre n°1
    Entracte
  • Robert Schumann
    Symphonie n° 2

Distribution

  • Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia - Roma
  • Sir Antonio Pappano, direction
  • Martha Argerich, piano
Martha Argerich s’empare avec sa fougue légendaire du Concerto n°1 de Chopin, ouvrage d’un compositeur surdoué qui déploie des difficultés redoutables mais n’oublie jamais de faire chanter et danser – jusqu’à l’ivresse – le clavier.

Œuvre d’un génie de vingt ans, le Concerto n°1 de  Chopin marque par son souffle ardent, ses douces cantilènes, ses traits fulgurants. De l’exquis mouvement lent, Chopin notait : « il faudrait qu’il donne l’impression de contempler tendrement un lieu rappelant mille souvenirs chers. C’est une espèce de méditation par un splendide temps de printemps, mais au clair de lune. Voilà pourquoi j’ai étouffé l’accompagnement.» Ecrite à la même période que le Concerto pour piano, la Symphonie n°2 de Schumann est  marquée par un Adagio particulièrement inspiré. Composée après l’année maudite de 1844, où le compositeur connut un effondrement de sa santé mentale et physique, elle se ressent, ne serait-ce que par sa polyphonie généreuse, de l’influence de Bach.

Écouter et regarder

Robert Schumann : Symphonie n° 2 - Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, Antonio Pappano (direction)
Frédéric Chopin : Concerto pour piano n° 1 - Orchestre Symphonique de Montréal, Charles Dutoit (direction), Martha Argerich (piano)
Carl Maria von Weber : Ouverture d’Euryanthe - Royal Concertgebouw Orchestra, Mariss Jansons (direction)