Concert symphonique

Beethoven / Stravinski

London Symphony Orchestra - Sir Simon Rattle - Krystian Zimerman

Simon RattleSimon Rattle © Oliver Helbig
Samedi 12 décembre 2020 à 20h30

Pour repartir après ce concert

  • Taxi G7

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Samedi 12 décembre 2020 — 20h30
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Durée : environ 2h00 dont 1 entracte

Programme

  • Ludwig van Beethoven
    Concerto pour piano n° 3
    Entracte
  • Igor Stravinski
    Orpheus
    Quatre impressions norvégiennes
    Suite n°1
    Suite n°2

Distribution

  • London Symphony Orchestra
  • Sir Simon Rattle, direction
  • Krystian Zimerman, piano
Après le rayonnant Troisième Concerto de Beethoven, interprété par Krystian Zimerman, Simon Rattle dirige quatre pièces méconnues de la période américaine d'Igor Stravinski.

Créé en 1803 à Vienne, en même temps que l’oratorio Le Christ au Mont des Oliviers et la Deuxième Symphonie, le Troisième Concerto pour piano de Beethoven est en ut mineur, une tonalité porteuse d’inquiétude – c’est aussi celle de la Sonate «Pathétique»  et de la Cinquième Symphonie.Orpheus (1947) est le troisième ballet écrit par Stravinski après son installation aux États-Unis. Emblématique de sa démarche néo-classique d’alors, il témoigne toutefois, à l’instar de ses aînés bien plus connus, du souffle narratif qui habite sa musique, notamment par le biais de contrepoints harmoniques et d’ostinati rythmiques. Les Quatre Impressions norvégiennes (1942) s'inspirent de chansons populaires, tandis que les deux suites pour petit orchestre consistent en l'orchestration de pièces pour piano écrites en Russie avant la révolution.

Écouter et regarder

Ludwig van Beethoven : Concerto pour piano no 3 en ut mineur op. 37 - Staatskapelle Berlin, Daniel Barenboim, direction et piano
Paul Hindemith : Kammermusik no 1, op. 24 no 1, avec Finale 1921, pour douze instruments solistes - Ensemble Intercontemporain, Peter Rundel, direction
Paul Hindemith : Symphonie Mathis der Maler - Orchestre National de France, Lothar Zagrosek, direction