Concert vocal

Gesualdo Madrigaux

Solistes des Arts Florissants - Paul Agnew

Paul AgnewPaul Agnew © Pascal GELY
Miriam Allan - Hannah Morrison - Lucile RichardotMiriam Allan - Hannah Morrison - Lucile Richardot © DR
Événement(s) passé(s)

Infos pratiques

  • Voir la salle
  • Réductions et abonnements
  • Comment venir ?
  • Information accessibilité
Mercredi 5 juin 2019 — 20h30
Amphithéâtre - Cité de la musique
Durée : environ 2h00 dont 1 entracte

Programme

  • Roland de Lassus
    Concupiscendo concupiscit
  • Pomponio Nenna
    Candida man ti bacio
    Se taccio il duol s'avanza
  • Claudio Monteverdi
    O come è gran martire
  • Cipriano De Rore
    Anchor che col partire
  • Michelangelo Rossi
    Alma afflitta, che fai ?
    Occhi, un tempo mia vita
  • Carlo Gesualdo
    Maria mater gratiae
    Reminiscere miserationum
  • Luca Marenzio
    Non è questa la mano
    Entracte
  • Carlo Gesualdo
    Madrigali a cinque voci
    Libro seconde

Distribution

  • Solistes des Arts Florissants
  • Paul Agnew, direction, ténor
  • Miriam Allan, soprano
  • Hannah Morrison, soprano
  • Lucile Richardot, contralto
  • Sean Clayton, ténor
  • Edward Grint, basse
L’écriture de Carlo Gesualdo est à ce point riche et complexe qu’elle passionne encore aujourd’hui amateurs et musicologues. Après avoir interprété les madrigaux du premier livre en octobre dernier, les solistes des Arts Florissants s’attaquent au livre II.

Carlo Gesualdo fut, à son époque, connu tout autant pour ses œuvres que pour sa « légende noire » : fou de jalousie, il tua sa femme et l’amant de celle-ci dans la nuit du 16 au 17 octobre 1590. Ce fait divers détermina par la suite totalement la nature de sa réputation, faisant de lui l’éternel « compositeur meurtrier » de l’histoire de la musique. C’est oublier que l’œuvre de Gesualdo est d’une créativité et d’une cohérence extraordinaires. Ses six livres de madrigaux ont été composés tout au long de sa vie et correspondent à l’évolution de son style, du plus traditionnel au plus complexe. Les deux premiers livres, écrits au terme de son passage à Ferrare en 1594, ont un caractère à la fois sensuel et tourmenté ; bâtis sur des poèmes de trois poètes italiens, ils révèlent une technique polyphonique proche de la perfection.
Concert enregistré par France Musique - diffusion le 27 août 2019 - 20h

Concert diffusé en vidéo
En direct, en différé sur Philharmonie Live
Télécharger l'application Philharmonie Live pour être alerté des prochains concerts diffusés en direct

En partenariat avec

France Musique

Écouter et regarder

Carlo Gesualdo : Caro amoroso neo - Delitiæ Musicæ, Marco Longhini (direction)