Alexander Monty    Alexander Monty © DR / Monty Alexander
Concert

Monty Alexander

Harlem Kingston express

Dimanche 23 avril 2017
18:00
Lieu
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie
Comment venir ?Informations accessibilité

Programme

  • Bob Marley
    Running Away
  • Blue Mitchell
    Funji Mama
  • Augustus Pablo
    King Tubbys meets the Rocker Uptown
  • Musique traditionnelle jamaïcaine
    Linstead Market & Day-o
  • Ahmad Jamal
    Night myst Blues
  • Monty Alexander
    Hurricane come and gone
  • Coxsone Dodd
    Ball of Fire
  • Monty Alexander
    Renewal
  • Thelonious Monk
    Well you needn't
  • Vincent Ford
    No woman no cry
  • Stewie Wonder
    Higher ground
  • Monty Alexander
    Monty's groove
  • Robert Spencer
    My boy lollipop
  • Monty Alexander, piano
  • Andy Bassford, guitare
  • Hassan Shakur, contrebasse
  • Leon Duncan, basse
  • Wayne Escoffery, saxophone ténor
  • Andrae Murchison, trombone
  • Jason Brown, batterie
  • Karl Wright, batterie
Ce concert est diffusé en direct sur le site live.philharmoniedeparis.fr où il restera disponible pendant six mois.

En cinquante ans de carrière, Monty Alexander, véritable ambassadeur musical de la Jamaïque, a joué avec les plus grands. De Dizzy Gillespie à Ernest Ranglin, tous ont fait appel à son sens de l’improvisation exceptionnel. À la tête d’un groupe où se mélangent musiciens américains et jamaïcains, il nous présente deux facettes de son héritage musical : le jazz afro-américain de Harlem et le reggae de Kingston.

Harlem ou Kingston ? Kingston ou Harlem ? Aucune raison de trancher pour Monty Alexander puisque la capitale jamaïcaine est sa ville natale, et la Mecque du jazz, sa terre d’adoption. Depuis un demi-siècle, le grand pianiste au swing imparable tisse les liens et entretient les passerelles entre jazz et effluves caribéennes. Un style unique qui a charmé les plus grands jazzmen avec lesquels il a travaillé (Dizzy Gillespie, Milt Jackson, Benny Golson) mais aussi certains de ses augustes compatriotes (Ernest Ranglin, Sly & Robbie). En 2011, Monty Alexander publiait un live Harlem-Kingston Express suivi, trois ans plus tard, par un second volume, The River Rolls On. Deux témoignages accomplis de ce double héritage qu’il a réalisé avec des musiciens américains et jamaïcains. C’est avec ce groupe qu’il célèbre à la Philharmonie de Paris ce jazz afro-américain de Harlem et le reggae de Kingston.



Tarifs

Catalogue Jamaica Jamaica !
Lectures

Le reggae, une musique pour des temps troublés

Dès son apparition, à la fin des années 1960, le reggae est mêlé à...